Trêve des cours dans certaines écoles : Willy Bakonga ramène les enseignants à la raison

« C’est le moment de dire à tous les chefs d’établissement et enseignants qu’on ne peut pas voir les élèves dans la rue. Nous avons créé un cadre permanent de concertation pour résoudre tous les problèmes qui se posent au niveau du corps enseignant pour améliorer les choses », une mise en garde du Ministre d’État, Ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique, au sortir d’un dialogue à cœur ouvert ce lundi 19 octobre 2020 avec une représentation des enseignants du SYECO et du SYNECAT sur les préoccupations qui rongent le sous-secteur de l’EPST et une délégation des élèves du Lycée Bolingani, venus lui exprimer leurs inquiétudes du fait de la non-effectivité de la dispensation des cours depuis la rentrée scolaire 2020-2021. Des discussions sans tabous et à tour de rôle, qui ont permis à Willy Bakonga d’écouter, d’éclairer et de rassurer.

Au cours de ces échanges, le Ministre a réaffirmé l’engagement constant et indéboulonnable du gouvernement, sous le leadership du Président de la République, à répondre aux défis de l’heure, pour le bon pilotage du processus de la gratuité de l’enseignement primaire. Willy Bakonga a rassuré les syndicalistes et les élèves de la volonté du gouvernement à répondre favorablement aux différentes préoccupations des professionnels de la craie blanche.

« Le gouvernement de la République n’a pas abandonné les enseignants. Il prend à bras le corps leur situation, qui est une priorité des priorités pour le président de la République, chef de l’État et le Premier Ministre, chef du gouvernement. Nous mettons un point d’honneur à la formation et l’éducation de nos enfants », a rassuré le Ministre.

Willy Bakonga a rappelé les bonnes actions du gouvernement qui a notamment payé plus de 130.000 enseignants non payés et compte bientôt payer au mois d’octobre 58.000 enseignants nouvelles unités du primaire dans un premier temps, une paie progressive qui prendra également en compte les nouvelles unités de la maternelle et du secondaire, dès la mobilisation des recettes dans le pays.

Le gouvernement demeure donc très engagé à respecter le protocole signé avec le banc syndicale.
Le Ministre a également salué le travail de titan abattu par les enseignants. Par ce que l’éducation de la jeunesse, reste un levier important pour transformer la République Démocratique du Congo.

Christian BELLA

Share Button