Évaluation du rapport national de suivi de l’ODD4 et de la CESA: Willy Bakonga met en exergue l’engagement de la RDC

Le Ministre d’État, Ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique a lancé lundi 09 novembre 2020, un atelier de validation du rapport national de la mise en œuvre de l’Objectif de Développement Durable (ODD4) et de la Stratégie Continentale de l’Éducation pour l’Afrique (CESA 2016-2025), en République Démocratique du Congo. Ces assises qui se tiennent au Pullman hôtel, s’inscrivent dans le cadre du suivi d’étapes de ces agendas, qui soumet à chaque pays africain le devoir de produire régulièrement un document en termes de rapport.

Ce premier rapport de suivi de la RDC produit par une équipe nationale, essentiellement composée d’experts des ministères sectoriels, avec l’appui d’un consultant national, est l’un des premiers rapports produit en Afrique. Pour Willy Bakonga, cela constitue un motif de satisfaction et de fierté pour le pays, qui a d’ailleurs aligné l’ODD4 et la CESA à sa stratégie sectorielle de l’éducation et de la formation 2016-2025, pour matérialiser sa détermination.

« Nous avions pris l’engagement de rendre régulièrement compte des avancées et des résultats atteints à travers les évaluations régulières. C’est tout l’enjeu du présent rapport qui contient des nombreux éléments qui pourraient nous aider à mieux orienter nos interventions et celles des partenaires. Pour cela, nous devons continuer de renforcer nos mécanismes nationaux, d’examen et de suivi de la CESA 2016-2025 et de l’ODD4 éducation 2030 », a souligné le Ministre d’État, Ministre de l’EPST.

Les résultats de ces évaluations seront utilisés pour améliorer la performance du système éducatif congolais et renforcer la redevabilité publique, ainsi que la transparence. Pour réussir ce pari, Willy Bakonga a invité les acteurs du sous-secteur de l’EPST et ceux de la société civile qui prennent part à ces travaux, à renforcer le mécanisme de collecte, d’analyse, de diffusion et d’utilisation des données au niveau national, mais aussi à redynamiser les services nationaux des statistiques, en vue de mettre en place un système intégré d’information pour la gestion de l’éducation (SIGE).

Cette cérémonie a été également marquée par la présence du Ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire, de la Ministre des affaires sociales, du représentant de l’UNESCO et la chef de file des partenaires techniques et financiers de l’éducation.

Pour mémoire, l’ODD4 éducation 2030, vise à assurer à tous une éducation équitable, inclusive, de qualité, et offrir des possibilités d’apprentissage tout au long de la vie. Et la CESA définit une nouvelle vision de l’éducation pour les 15 prochaines années et permet au continent africain de mieux s’approprier les objectifs mondiaux, de les adapter et de les rendre compatible à ses propres priorités.

Christian BELLA

Share Button