Amélioration de la qualité de l’éducation : le SERNAFOR élabore des modules de formation sur l’utilisation du programme national de l’enseignement maternel

Une délégation d’experts en éducation pour la petite enfance venue de Kinshasa séjourne depuis lundi 21 septembre dernier à Mbanza Ngungu, dans la Province éducationnelle du Kongo Central II. C’est dans le cadre d’un atelier résidentiel sur l’élaboration des modules de formation pour l’utilisation du programme national de l’enseignement maternel. Ces travaux se déroulent avec l’appui du Projet d’Appui à l’Amélioration de la Qualité de l’Éducation (PAQUE).

L’élaboration de ces modules de formation sur l’utilisation du programme national dédié à l’enseignement maternel devra se dérouler en deux vagues avec pour objectif de préparer au total huit (8) modules de formations pour l’utilisation du programme national de l’enseignement maternel. Les participants à cette première vague sont appelés à préparer la formation de ce programme national de l’enseignement maternel. Ils devront également procéder à la mise au point de quatre modules de formation parmi lesquels : le module d’interprétation du nouveau programme national d’enseignement maternel, le module d’exploitation de ce nouveau programme, le module d’approche pédagogique utilisé pour ce travail de programme et le module d’éducation de développement durable.

L’expert-consultant du SERNAFOR recruté par le PAQUE a souligné, à l’attention des participants, la pertinence de cet atelier résidentiel qui consiste à améliorer la qualité des enseignements au niveau maternel. Selon Michel OTTO, l’enseignement maternel est considéré comme étant le creuset de l’apprentissage de tout enfant. Après les deux interventions, les participants ont été organisés en deux sous-groupe de travail dont chacun a pour mission la confection de quatre modules de formation.

Pour rappel, cet atelier résidentiel s’inscrit dans la droite ligne d’une série d’activités alignée dans le plan de travail annuel du Service National de Formation des Enseignants. Il fait suite à l’atelier de validation du nouveau Programme national de l’enseignement maternel tenue dernièrement à Kinshasa les 17 et 18 septembre derniers, sous la houlette de l’Inspecteur Général de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique.

Magalie MUSSA

Share Button