ACCELERE

ACCELERE 1

Activité 1

Accès, Lecture, Rétention et Redevabilité (ACCELERE)

ID du projet : AID-660-C-15-00001

DESCRIPTION DU PROJET 

Le Projet ACCELERE ! Activité 1 (ACCELERE ! A1) est une initiative conjointe de l’USAID et UKAID. Il vise à soutenir les objectifs du gouvernement Congolais à travers la stratégie sectorielle de l’éducation et de la formation, notamment dans l’amélioration de l’accès, de la qualité et de la gouvernance. Ceci, dans le but d’améliorer les résultats scolaires des garçons et filles dans les 26 sous-divisions éducationnelles des 8 provinces ciblées en RDC, à savoir : Haut-Katanga, Lualaba, Nord-Kivu, Sud Kivu, Kasaï Central, Kasaï Oriental, Equateur et Sud-Ubangi.

Pour atteindre ce but, ACCELERE ! A1 appuie la prestation des services d’éducation dans les écoles primaires publiques (y compris les écoles conventionnées gérées par des réseaux religieux).  ACCELERE !A1 soutient aussi l’éducation non formelle et les programmes d’apprentissage accéléré/alternatif (APLs) ainsi que les centres de rattrapage scolaire (CRS).

–  Durée

De Mai 2015 à Mai 2020 (5 ans)

–  Zones d’intervention

République Démocratique du Congo, 8 provinces (Haut-Katanga, Lualaba, Nord-Kivu, Sud Kivu, Kasaï Central, Kasaï Oriental, Equateur et Sud-Ubangi).

–  Budget du projet

Budget total: 134 000 000 USD

–  Partenaires du projet

FHI360, Cambridge Education, School-to-School International.

Autres Partenaires Le Ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel (EPSP) et le Ministère des Affaires Sociales (MINAS).

–  Donateurs

USAID et UKAID      

COMPOSANTES DU PROJET

–  ACCES ET RETENTION

ACCELERE !A1 vise à accroitre l’accès équitable à une éducation de qualité dans un environnement sain et attrayant.  A Travers des partenariats communautaires et l’appui des OSCs, ACCELERE ! A1 organise des activités génératrices de revenus pour les parents afin qu’ils subviennent aux frais scolaires de leurs enfants. Avec l’octroi des fournitures scolaires, le projet contribue à réduire les obstacles à l’éducation formelle et non-formelle et soutient des programmes accélérés et alternatifs pour l’éducation et la formation des filles et garçons en dehors de l’école (CRS & CAP).

–  QUALITE

Afin d’améliorer la qualité de l’éducation, ACCELERE !A1 appuie un programme de lecture-écriture pour les quatre premières années du cycle primaire qui favorise l’apprentissage de la lecture et de l’écriture en langues congolaises (Kiswahili, Tshiluba, Lingala) ainsi qu’en français tant au niveau formel que non formel. ACCELERE ! 1 travaille avec le Gouvernement Congolais (GRDC) dans le développement des matériels scolaires pour les enseignants et les élèves/apprenants et la formation des enseignants/encadreurs, chefs d’établissements, inspecteurs…

Le projet soutient la participation communautaire dans l’appui à la lecture-écriture.

–  GOUVERNANCE

ACCELERE !A1 appuie le GRDC dans le développement et la mise en œuvre des politiques qui favorisent l’accès, la qualité et la bonne gouvernance du système éducatif.

Le projet soutient les mécanismes de redevabilité, contrôle citoyen et de responsabilisation des communautés et de la société civile, la revue des performances et le suivi de l’éducation. Il renforce également les capacités de leadership et de gestion des écoles.

EQUITE ENTRE LES FILLES ET LES GARÇONS

ACCELERE !A1 intègre le genre dans toutes ses interventions, de la conception à la mise en œuvre et dans ses pratiques organisationnelles. Cette démarche permet non seulement aux enseignants de pratiquer une pédagogie sensible au genre et inclusive mais concourt également à promouvoir un environnement scolaire attrayant et à donner des opportunités d’apprentissage de qualité aux filles et aux garçons dans les établissements scolaires ciblés par le projet en RDC.

SUBVENTIONS POUR SOUTENIR L’EDUCATION POUR TOUS

En rapport avec l’accès et rétention, ACCELERE !A1, à travers le mécanisme Grants, contribue à réduire les barrières à l’accès et rétention des élèves vulnérables dans les huit provinces cibles en développant quatre paquets d’activités :

–  Distribution de 247000 kits scolaires aux élèves(G1-4) de l’Equateur et Sud Ubangi pour l’année 2018-2019 ainsi que 18000 Kits aux enseignants/éducateurs des 8 provinces (G1-4, N1-2)

–  Soutien aux 481 Projets d’écoles pour améliorer l’environnement scolaire/ écoles (School Improvment Plan-SIP)

–  Soutien aux 70 Projets d’amélioration scolaire dans les Centres de Rattrapage Scolaire (PAES)

–  Subventions aux ONGs/OSCs pour améliorer l’accès et rétention et prise en charge des élèves vulnérables par les Activités Génératrices de Revenus (AGR)/Associations Villageoises d’Epargne et de Crédit (AVEC) et renforcement des capacités de celles-ci : 33 OSCs mettent en œuvre les activités avec le soutien financier de l’USAID-UKAID et ont réussi à toucher les enfants vulnérables dans 886 écoles et 129 CRS.

DOCUMENTATION

CONTACT 

–  Kinshasa : 4854, Av. Lieutenant-Colonel Lukusa, Kinshasa/Gombe

–  Equateur : 3, Av. Elambo, centre-ville, C/Wangata;

–  Kasaï-Oriental : 17, Av.Dominique Kanku, C/Kanshi;

–  Haut-Katanga : 2058, Av.Kapenda, C/Lubumbashi;

–  Nord-Kivu : 35, Av. Ishasha, Q.Katindo, C/Goma;

–  Kasaï-Central : 1, Av.Blvd Patrice Lumumba, Q.Malandji, C/Kananga;

–  Sud-Ubangi : 690, Av.du Congrès, Q. du Congo, Ré Gouvernorat ;

–  Lualaba : 335, Av.Djugu, Q.Biashara, C/Dilala.

ACCELERE 2

Activité 2

– Amélioration de la Gouvernance et de la Redevabilité

Accès, Lecture, Rétention et Redevabilité (ACCELERE)

DESCRIPTION DU PROJET 

Le programme conjoint de coopération éducative du nom USAID/UKAID ACCELERE ! (ACCE pour Accès ; LE pour Lecture ; RE pour Redevabilité et Rétention) compte quatre activités:

1.  Activité 1: Accès équitable à l’éducation et aux apprentissages en RDC (sous le leadership de l’USAID).

2.  Activité 2: Amélioration de la Gouvernance et de la Redevabilité (sous le leadership du DFID).

3.  Activité 3: Evaluation Indépendante (sous le leadership de l’USAID).

4.  Activité 4: Réduction du nombre d’enfants en dehors de l’école en RDC (sous le leadership du DFID en partenariat avec l’UNICEF).

Le programme conjoint ACCELERE ! a pour objectif d’améliorer les résultats éducatifs pour les filles et les garçons dans un échantillon d’au moins 25 districts éducationnels de la RDC.

Le Projet ACCELERE! 2 vise à soutenir les objectifs du gouvernement Congolais à travers la stratégie sectorielle de l’éducation et de la formation, notamment dans l’amélioration de l’accès, de la qualité et de la gouvernance. ACCELERE! 2 se concentre sur l’amélioration de la gouvernance et de la redevabilité pour améliorer la qualité des services éducatifs.

–  Durée

2016 à 2020

–  Zones d’intervention

République Démocratique du Congo, 6 provinces (Haut-Katanga, Lualaba, Kasaï Central, Kasaï Oriental, Equateur et Sud-Ubangi).

–  Budget du projet

Budget total: 24 000 000 USD

–  Partenaires du projet

SOFRECO (Assistance technique)

Autres Partenaires : Le Ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST)

–  Donateurs

UKAID      

COMPOSANTES DU PROJET

Composante 1 – Gestion des ressources :

Planification

–  Appui à l’élaboration des PAO et des plans stratégiques pour l’ensemble des directions du Ministère et pour les 6 provinces, de manière à améliorer le pilotage du système.

–  Dotation d’un modèle informatique d’analyse des données pour évaluations du PAO et du Budget.

–  Changement du processus de Promo Scolaire en revue des performances.

Budgétisation :

–  Appui au développement du budget annuel.

–  Appui au Ministère dans l’analyse des données concernant les dépenses, en créant un outil d’analyse de l’exécution du budget, visant à améliorer les taux d’exécution.

–  Engagement du processus pour une gestion transparente des comptes bancaires du MEPSP.

–  Au niveau provincial, renforcement des capacités des assemblées provinciales et des équipes de la PROVED dans l’analyse budgétaire.

Système de la paie :

–  Appui au SECOPE (service de la paie) dans l’assainissement de leur base de données, avec une réduction de 50% des  enseignants en surnombre, (payés mais sans poste actif) qui ont été redéployés vers des postes ouverts.

–  Inventaire des arrêtés de création de l’ensemble des BG et écoles de la République. Environ 32% des structures n’en possèdent pas ; et pour les structures qui en possèdent, environ 12% de ces documents ne sont pas des documents officiels certifiés.

–  Numérisation et archivage électronique des arrêtés ministériels.

–  Développement des codes géographiques de chaque école et BG pour alimenter la carte scolaire.

Composante 2 – Efficacité des Bureaux Gestionnaires

–  Appui à la DIFRE-BG pour l’élaboration des normes et standards de création et de fonctionnement des Bureaux gestionnaires.

–  Appui à la DIFRE-BG pour l’élaboration des job descriptions pour le personnel des BG.

–  Projet pilote de coaching de six sous-divisions en apportant un soutien quotidien à la planification du travail, la relation avec les écoles.

–  Evaluation des progrès par le bais d’un outil d’évaluation (BGCOF- Bureaux Gestionnaires Complètement Fonctionnels), avec développement de plans de remédiation entre chaque évaluation. Sur l’ensemble des BG évalués, 70% d’entre eux ont amélioré leur score d’au moins 10%.

–  Formation d’environ 400 fonctionnaires en gestion administrative, gestion financière, gestion pédagogique et leadership.

–  Réalisation d’une étude sur la viabilité des bureaux gestionnaires.

–  Réflexion avec la Taskforce BG sur le projet de rationalisation du système administratif des BG.

Composante 3 – la réforme de la Gratuité

–  Finalisation des études sur  le coût de l’éducation, sur les frais scolaires, sur  l’analyse du cadre légal relatif aux frais scolaires et enfin sur l’impact de la Gratuité.

–  Appui au Ministère dans sa communication autour de la réforme sur la Gratuité, et dans le développement d’un budget estimatif pour la gratuité.

–  Communication avec les réseaux confessionnels dans le cadre d’une planification à plus long terme.

–  Appui aux assemblées provinciales dans le développement d’édits sur les frais scolaires et la gratuité.

–  Appui aux provinces dans l’encadrement de la réforme, le suivi de l’application des nouvelles mesures et l’évaluation de leur impact.