EPST : Le Ministre d’Etat Willy BAKONGA et son Vice-Ministre Didier BUDIMBU apaisent les comités des parents d’élèves et la société civile

Share Button

La réunion a eu lieu dans le cabinet de travail  du Ministre de l’EPST dans la commune de la Gombe. Le Ministre d’Etat, Ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique Willy BAKONGA qu’accompagnait son Vice-Ministre Didier BUDIMBU a échangé avec les comités de parents des élèves ainsi que les membres de la société civile sur la gratuité de l’enseignement de base.

De manière  claire, le ministre a expliqué aux uns et autres  que la mesure du président de la république Félix Antoine Tshisekedi sur la gratuité est d’application.

Comme d’ailleurs le dit bien la constitution de la RDC, dans son article 43 alinéa 4.   L’enseignement primaire est obligatoire et gratuit dans les établissements publics.  De même que, selon la loi- cadre de l’enseignement national de 2014, l’éducation de base  est constituée  de   l’école primaire ainsi que  des deux années du secondaire, (7è  et 8è).

Cela étant, le Ministre d’Etat a tenu à tranquilliser  ses hôtes du jour en apportant des précisions suivantes. La gratuité est effective et totale pour les élèves  du primaire mais pour ceux de 7 è et 8è,  la gratuité est partielle du fait que  seuls les frais de motivations sont supprimés. Les parents des élèves de 7è et 8è vont donc continuer à payer les frais de scolarité qui sont du reste fixés par les gouverneurs des provinces. De manière générale, les frais de scolarité varient entre 5000 FC et 3400 FC (selon la province).

Un entretien qui a ainsi mis fin aux polémiques et autres malentendus entretenus jusqu’ici au sujet de cette gratuité de l’enseignement de base qui est total pour le primaire et partiel pour la 7 et la  8è.

Papy BWABUY