Emery OKUNDJI : « Le retrait du diplôme d’État édition 2019 est gratuit »

Share Button

« J’aimerais porter à la connaissance de l’opinion que le retrait de ces diplômes d’Etat de la session 2019 est gratuit », a déclaré le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel (EPSP), Emery Okundji, à l’occasion de la remise officielle et symbolique des diplômes d’État édition 2019, aux lauréats de Kinshasa, samedi 3 août 2019. C’était en présence du ministre provincial de l’Education, Charles Mbuta Muntu, du Secrétaire Général à l’EPSP, Jean-Marie Mangobe, de l’Inspecteur général, Michel Djamba et tant d’autres invités.

Quelques jours seulement après la fin de la publication des résultats de l’Examen d’Etat, les lauréats de la Ville de Kinshasa sont les premiers bénéficiaires de cette gratuité en recevant leurs diplômes de fin d’études secondaires.

Selon le ministre intérimaire de l’EPSP, cette gratuité dans le retrait des diplômes d’Etat sera effective sur toute l’étendue du territoire national. Cette nouvelle a suscité le satisfecit de plus d’un parent d’élèves présents à cette cérémonie.

« Nous saluons à sa juste valeur, cette mesure gratuité dans le retrait des diplômes de nos enfants. Mais seulement, nous regrettons que cette mesure arrive très tard alors que certains de nos enfants ont dû payer leurs diplômes sans retirer jusqu’à ce jour. Nous encourageons le Ministère à continuer sur la même lancée dans l’optique de la gratuité de l’enseignement », a déclaré Stéphane Mukubi, l’un des parents.

Mais pour le moment, seules les provinces de Kinshasa et du Haut-Katanga 1 sont pour le moment concernées par ces diplômes déjà disponibles.

Pour rappel, cette promesse a été faite par le ministre honoraire de l’EPSP, Gaston Musemena Bongala, lors de la remise officielle des diplômes d’Etat, session 2016 en février dernier à l’école internationale Maarif à Kinshasa, mais aussi lors du lancement des épreuves préliminaires des candidats autodidactes à Kikwit, dans la province du Kwilu.

L’engagement a été renouvelé et confirmé, le 14 juin 2019 dernier, par le ministre intérimaire de l’EPSP, Emery Okundji, lors de la remise officielle des diplômes d’Etat, session 2014. Et à ce jour, ce n’est que pari gagné : « Cette cérémonie nous permet de renouer avec les bonnes habitudes brisées depuis plus de deux décennies, caractérisées par le calvaire des récipiendaires de l’Examen d’Etat qui peinent à retirer leurs diplômes d’Etat pour des raisons dites administratives et techniques », s’est félicité Émery Okundji.

La fin du cauchemar

Pari gagné aussi et surtout pour l’Inspection générale – pilotée par le Chef du Corps Michel Djamba Kaombe – qui a réussi à redorer l’image de la République par la délivrance en un temps record de ces diplômes d’État.

L’Inspecteur Général de l’EPSP qui voit en cette gratuité, la fin du cauchemar des lauréats, croit dur comme fer que la délivrance des diplômes d’Etat aussitôt après la fin de la publication des résultats, met un terme aux attestations provisoires de réussite et aux attestations de non délivrance de diplôme d’Etat.

Pendant ce temps, les lauréats de la session 2015 doivent encore garder leur mal en patience étant donné que leurs diplômes d’Etat se trouvent être bloqués à l’Hôtel des monnaies.

Emery Okundji en fait son défi le plus essentiel à relever. Il s’est engagé pour autant à tout mettre en œuvre pour obtenir de son successeur et du gouvernement de la République, un dénouement rapide de ce dossier afin de rétablir les lauréats de cette édition dans leurs droits.

 

Rigobert MUKENDI