CAMPAGNE D’INSCRIPTION MASSIVE EN PREMIERE PRIMAIRE 2017/2018 L’ESPACE KASAI EN AVANT PLAN

Share Button

Deux millions d’enfants âgés de 6 à 7ans en dehors de l’école en République Démocratique du Congo sont cibles depuis trois ans, de la campagne d’inscription massive en première année primaire, classe d’ouverture au du cycle primaire dans le système éducatif congolais. Objectif de cette campagne, faire du porte à porte des ménages, en vue d’y identifier les enfants de 6 à 7 ans non-inscrits pour les intégrés et les maintenir à l’école jusqu’à la fin du cycle primaire, sur l’ensemble du territoire nationale.

Face à la situation au Kasaï qui demeure préoccupante, la campagne d’inscription massive en première année primaire 2017-2018 connaitra, une attention particulière pour cette région du pays, qui affiche un tableau peu luisant, recommandation formulée pendant l’atelier de 3 jours à Kinshasa, du Tacks force nationale équipe chargé de coordonner la campagne en assurant le plaidoyer, la mobilisation sociale, la communication en vue de faire participer toutes les couches de la population ciblée aux efforts visant à inscrire les enfants de 6 à 7 ans à l’école et en vue de faire participer toutes les couches de la population ciblée aux efforts de récupération de ces enfants.

Le Directeur de la province éducationnelle EPSP Kasaï Central, loue l’abnégation du Ministre de l’EPSP, Gaston Musemena Bongala, qui n’aménage aucun effort pour renforcer l’éducation pour la paix dans ce coin du pays théâtre des affrontements barbares qui n’épargnent pas les élèves ni même les établissements scolaires.

Le Kasaï Central compte à lui seul, pour le moment, plus de 150.000 enfants privés d’accès à l’école, 937 écoles attaquées par les forces négatives. D’où la nécessité la protection sociale des populations et en particulier des enfants en âge d’aller à l’école.

Aline AMISI