EPST: S.E.M. Emery OKUNDJI invite les acteurs éducatifs à s’approprier les recommandations de la Promo-Scolaire

« Je demande à chaque gestionnaire, à quelque niveau qu’il soit, de faire siennes les recommandations issues de ce forum pour les mettre en œuvre, avec les moyens disponibles et le concours de tous ses collaborateurs », a déclaré le Ministre ai de l’Enseignement primaire, secondaire et technique, Emery Okundji, lors de la clôture des assises de la Promotion Scolaire Nationale 2019 qui s’est tenue du mardi 27 au vendredi 30 août, à Kinshasa.

Placée sous le thème : « Promouvoir la bonne gouvernance du système éducatif et un leadership efficace pour la mise en œuvre de l’éducation de base », ce forum a réuni trois cent cinquante acteurs éducatifs, dont les ministres provinciaux de l’éducation, les partenaires financiers et techniques, les directeurs de différentes provinces éducationnelles. Tous, se sont engagés à faire de ce thème, le fil conducteur de leur comportement professionnel chaque jour de leur métier. Ce, dès la rentrée des classes.

A cette occasion, le Ministre intérimaire de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique a salué la volonté du Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, qui tient à l’effectivité de la gratuité de l’éducation de base.

« Concernant la gratuité de l’éducation de base, je salue la volonté politique manifeste de son Excellence Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, président de la République, Chef de l’Etat, de mettre en œuvre cette réforme tant attendue par toute la communauté nationale. Et J’aimerais attirer l’attention de tout le monde sur la mise en œuvre effective et intransigeante de cette disposition constitutionnelle, pour mettre en application toutes les mesures d’encadrement y relatives », a précisé Emery Okundji.

Dans cette optique de la gratuité de l’éducation de base, les participants à cette Promo-scolaire ont abouti à plusieurs autres recommandations pertinentes, notamment : la création et la réhabilitation des écoles maternelles publiques équipées conformément aux normes internationales, la mécanisation et la paie de tous les enseignants non payés avec un  salaire revu à la hausse, l’allocation aux écoles et bureaux gestionnaires des frais de fonctionnement consistants ainsi que l’amélioration des conditions de travail de l’inspecteur, tout en libérant ses différentes primes.

Faisant d’une pierre plusieurs coups, les participants ont également évalué le sous-secteur de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique pour l’année scolaire 2018-2019 ; et planifié les actions de l’année scolaire 2019 -2020, engageant ainsi le Ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique dans l’étroite voie de la mise en œuvre de la stratégie sectorielle de l’éducation et de la formation 2016-2025.

Christian BELLA

Share Button