Journée mondiale de l’audition : L’OMS et l’UIT pour la prévention de la déficience auditive chez 1,1 milliard des jeunes.

Share Button

Selon les statistiques, près de 50 %  de personnes âgées de 12 à 35 ans, soit 1.1 milliard de jeunes, risque une déficience auditive due  à une exposition prolongée  et excessive à des sons trop forts.

Pour préserver cette catégorie des jeunes, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et l’Union internationale des télécommunications (UIT)  ont publié le 12 Février 2019, une nouvelle norme internationale pour la fabrication et l’utilisation des appareils  dont les Smartphones et les lecteurs audio. Le souci c’est de   sécuriser l’écoute. 

« Du fait que nous avons le savoir-faire technique  pour éviter la déficience auditive, on ne devrait pas avoir de jeunes continué de détériorer  leur audition en écoutant de la musique » a indiqué Dr. TEDROS ADHANOM GHEBREYESUS, directeur général de l’OMS pour qui cette nouvelle norme de l’OMS-UIT va permettre  de mieux préserver  ces jeunes consommateurs  de la musique pendant qu’ils profitent de quelque chose qu’ils aiment beaucoup.

D’après cette nouvelle norme, les nouveaux appareils audio doivent avoir entre autre comme   caractéristiques :

  • une fonction de tolérance sonore ;
  • l’information personnalisée qui indique le degré de sécurité avec lequel on écoute la musique ;
  • les options pour la limitation du volume ainsi que  pour limiter le volume sonore.

Il sied de signaler que  la norme a été mise en place  dans le cadre de l’initiative OMS «  Ecouter sans risque » qui vise à améliorer les habitudes d’écoute particulièrement chez les jeunes.

L’OMS recommande aux gouvernements et aux fabricants d’appliquer la norme OMS-UIT sur la base de la volonté.

      

                           SANDRA KAVIRA