Gratuité de l’enseignement : Bilan prometteur malgré quelques écueils

La Mise en œuvre de la gratuité de l’enseignement était au cœur des échanges du lundi 23 novembre 2020, entre le Ministre d’État, Ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique Willy Bakonga, le Vice-Ministre Didier Budimbu et les acteurs majeurs du Ministère de l’EPST. Ils ont traité également d’autres questions qui déterminent la bonne marche de ce sous-secteur.

Il a été relevé au cours de cette réunion que la réforme phare du quinquennat du Président de la République a apportée beaucoup de solutions dans le sous-secteur de l’EPST, notamment le payement de 132.000 enseignants qui étaient longtemps impayés, la paie de 58.000 nouvelles unités à la fin du mois d’octobre 2020 et un nombre important d’élèves qui ont retrouvé le chemin de l’école, à la grande satisfaction des parents. Ces réalisations demeurent la concrétisation de la promesse du Ministre d’État Willy Bakonga, qui pilote la gratuité en dépit de quelques difficultés.

Au-delà de cette réforme, les questions liées à la qualité de l’enseignement ont été également abordées. À ce sujet, une analyse minutieuse de la préparation de la distribution de manuels scolaires a été faite. Cette opération qui concerne toutes les provinces de la République vise les élèves du niveau basique. Le numéro un de l’EPST a instruit à ses conseillers et chefs de services de son Ministère d’enclencher de manière imminente la distribution de ce manuels dans le pays.

« Très bientôt avec l’appui de la banque Mondiale, le Ministère va procéder à la distribution des manuels scolaires en langues nationales, pour tous les élèves de la 1ère, 2ième et 3ième année Primaire », a précisé Nono Wahema, Directeur Général du Service de Gestion de Communication du Ministère de l’EPST qui a pris part à cette réunion.

Willy Bakonga a aussi donné des orientations précises à ses collaborateurs sur les autres réformes qui s’opèrent au niveau de la gouvernance du système éducatif congolais, de manière à relever les différents défis du sous-secteur de l’EPST.

Christian BELLA

Share Button