Le Ministre d’Etat, Willy Bakonga, annonce une reprise des cours axée sur la qualité

Le Ministre d’Etat, Ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST), Willy Bakonga Wilima, a annoncé, samedi 4 janvier 2020, la reprise des cours pour ce lundi 6 janvier 2020 sur toute l’étendue de la République démocratique du Congo. C’était au cours de l’émission spéciale réalisée à Kinshasa, dans la commune de la Gombe, avec les journalistes de l’« Equipe nationale ».

Le numéro un de l’EPST, a indiqué que sa démarche, pour l’année 2020, est axée sur la qualité de l’enseignement qui sera enclenché dès la reprise des cours ce lundi 6 janvier 2020. Ce, malgré le nombre élevé d’enfants qui bénéficie de la gratuité.

Au cours de cet échange avec les chevaliers de la plume, Willy Bakonga a mis en évidence les enjeux et les défis de la gratuité de l’enseignement primaire et la paie des enseignants non-payés (NP) et celle de nouvelles unités (NU).

A ce sujet, le Ministre d’Etat, Ministre de l’EPST a précisé que l’objectif de la gratuité est de scolariser un nombre important d’enfants ; car le développement de la RDC dépend de l’école.

Et lui d’ajouter : « la gratuité ne doit pas biaiser la qualité de l’enseignement. En 2020, nous allons faire face aux effets induits. Nous allons donc construire 10 millions de salles de classe. Nous allons envoyer en provinces, une équipe de nos experts, pour jauger le niveau des enseignants et les pousser à plus de performance. Nous allons identifier les nouvelles unités et procéder également à la rationalisation », a-t-il promis.

Ce qui, selon lui, permettra à l’Etat congolais d’avoir des données fiables avant d’amorcer le processus de la paie de ces enseignants ; étant donné que la qualité de l’Enseignement préoccupe, à plus haut niveau, le Président de la République, Félix Tshisekedi, et le Premier Ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba.

Le Ministre de l’EPST a, en outre, rappelé que le Gouvernement de la République a déjà payé, sur fonds propres, le premier palier pour l’année scolaire 2019-2020. Mais cette action n’empêche pas, selon Willy Bakonga, les partenaires de réagir en termes d’appui.

« Le Gouvernement congolais a déjà payé, sans une aide extérieure, le premier palier des salaires des enseignants. Il entend payer tous les non-payés en janvier 2020. Mais cela n’exclut pas les apports des partenaires financiers. Les Congolais doivent savoir qu’aujourd’hui, la gratuité de l’enseignement primaire est irréversible et c’est une réalité qui concerne tout le monde. Un pas est déjà franchi, mais le Gouvernement est à pied d’œuvre pour relever les autres défis » rassure-t-il.

Pour lier l’utile à l’agréable, Willy Bakonga a adressé un message des vœux à tous les enseignants et personnels des écoles ainsi qu’aux parents et élèves pour la nouvelle année 2020.

Christian BELLA

Share Button