Effets induits de la gratuité : Tony Mwaba promet la construction de 200 écoles en 2022

Au seuil de l’année 2022, le Ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST), le Professeur Tony Mwaba Kazadi a mis le cap sur la construction de 200 écoles à travers la République Démocratique du Congo pour faire face aux effets induits de la gratuité de l’enseignement primaire, une vision phare du quinquennat du Chef de l’État, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo. Il l’a annoncé lors de sa première réunion de l’année avec tous les cadres de l’administration centrale de son ministère, une rencontre hebdomadaire qui l’a instaurée depuis sa nomination en avril 2021.

“Aujourd’hui tout le monde a compris que la gratuité c’est au niveau primaire. Désormais, il est question de se battre pour la construction des écoles. C’est vraiment une urgence pour essayer de désengorger les salles de classe et doter les établissements scolaires des infrastructures adéquates, surtout les bancs parce que jusqu’aujourd’hui il y a des écoles où les enfants continuent d’étudier à même le sol. Nous allons bientôt lancer une mission dans les 58 provinces éducationnelles pour localiser les endroits qui nous permettront de construire 200 écoles au cours de cette année”, a déclaré le Professeur Tony Mwaba.

Le Patron de l’EPST qui fait de ce projet une des priorités de l’année 2022, a rassuré que 50 millions de dollars américains sont déjà disponibles pour le réaliser.

Le Ministre a consacré cette année au travail tout en soulignant qu’elle doit se focaliser sur deux piliers, à savoir :

– le redressement du sous-secteur de l’EPST par la lutte contre les antivaleurs pour redonner au ministère ses lettres de noblesse;

– la consolidation et la pérennisation de la gratuité de l’enseignement primaire.

Autre point abordé au cours de cette réunion, la révision des conventions entre l’État congolais et les confessions religieuses. À ce sujet, le Professeur Tony Mwaba a indiqué que les contacts informels ont déjà débuté et il souhaite avoir une nouvelle convention entre les deux parties dès le début de l’année prochaine.

Le numéro un de l’EPST Mwaba a ensuite déploré le désordre qui s’observe du côté du banc syndical et a appelé à l’organisation des élections afin de remettre de l’ordre dans ces structures qui défendent les intérêts des enseignants.

Pour joindre l’utile à l’agréable, le Ministre Tony Mwaba a aussi présenté ses vœux les meilleurs à tous les participants à cette réunion.

Christian BELLA

Site Officiel MINEPST