LE SERNAFOR MATERNEL  RENFORCE LES CAPACITES DES FORMATEURS NATIONAUX SUR L’EDUCATION PARENTALE POUR LE DEVELLOPEMENT INTEGRE DE LA PETITE ENFANCE

Le service national de la formation des enseignants au niveau maternel « SERNAFOR /MATERNEL » a organisé du mercredi 11 au samedi 14 mai 2022, au centre de ressources pour enseignants « CREK », un atelier de renforcement des capacités des formateurs nationaux sur l’appropriation du module axé sur l’éducation parentale pour le développement intégré de la petite enfance en RDC.

Au total, 36 missionnaires techniciens de l’EPST, de la Santé, des affaires sociales, 9 experts en communication et 5 superviseurs nationaux, soit 50 participants ont acquis des nouvelles aptitudes et connaissances en ce qui concerne les différents aspects liés à l’éducation parentale pour le développement intégré du jeune enfant congolais. Cette remise à niveau a été organisée avant leur déploiement dans les différentes provinces éducationnelles, ciblées par le projet d’amélioration de la qualité de l’éducation « PAQUE ».

Cette appropriation s’inscrivait dans le cadre de l’opérationnalisation de la stratégie sectorielle de l’éducation et de la formation 2016-2025 « SSEF » au travers le projet d’amélioration de la qualité de l’éducation « PAQUE » appuyée par le partenariat mondial de l’éducation « PME» et financée par la banque Mondiale.

Des assises ouvertes et clôturées par Joséphine MABALA, inspectrice générale adjointe en charge du service national de la formation des enseignants au niveau maternelle.

Pendant ces trois jours, plusieurs sous-thèmes et leurs activités ont tous été développés par chacun des participants à cet atelier. Nous pouvons citer par exemple : des connaissances générales sur l’enfant, sa santé , son alimentation et sa nutrition, l’éveil de l’éducation et l’encadrement des enfants , eau, hygiène et assainissement ainsi que des généralités sur la protection de l’enfant ,l’éducation à l’ environnement.

Contrairement à l’ancienne approche qui consistait à avoir un facilitateur pour assurer la formation aux missionnaires, c’est une nouvelle approche qui a été proposée par les responsables du sernafor maternel lors de cet atelier. Cette nouvelle a permis à chaque participant d’être confronté directement aux réalités de terrain grâce au jeu de simulation a indiqué Michel Otto.

Se référant aux dernières études statistiques, Michel Otto, Consultant du projet paque au sernafor, a toutefois souligné son inquiétude de constater que l’accès au préscolaire reste encore très faible soit 5à6% en RDC et 12à 15% pour l’Afrique. Ainsi, ce module sur l’éducation parental a pour finalité à long terme l’augmentation du taux d’accès au préscolaire.

Etant donné que l’enfant est perçu comme une entité multidisciplinaire dû déjà au fait lié à sa croissance évolutive et un développement rapide, il devrait impérativement bénéficier d’une prise en charge correcte de la part non seulement des éducatrices, des parents, du personnel de santé mais aussi des autres disciplines telle que des psychologues, des spécialistes des affaires social et celui du genre.

L’appel aux autres disciplines va stimuler le développement du jeune enfant et l’aider à mieux grandir. D’où la nécessité de cette nouvelle approche de facilitation qui contribue aussi à déceler en amont les difficultés rencontrées par les uns et les autres, à améliorer la facilitation d’une part , mais aussi à mieux s’approprier le contenu ainsi que les différentes techniques de facilitation du module de formation pour un meilleur rendement une fois sur le terrain a souligné Jacques PINDA, coordonnateur du service national de formation des enseignants au niveau maternel.

De son côté, Joséphine MABALA a salué le dynamisme , l’implication , l’abnégation ainsi que la participation active et permanente de chaque participant tout au long de ces séances d’appropriation animées conjointement par deux binômes choisis au hasard , mais aussi la disponibilité des experts de chaque domaine notamment ceux de la santé , de la protection , de l’environnement et de la communication qui ont mis les bouchées doubles afin de mieux intégrer les rôles qui leur a été assignés en vue d’une bonne perspective et compréhension de la part des participants.

Notons que ces formateurs nationaux seront déployés dans un avenir proche dans les provinces éducationnelles ciblées par le projet paque pour former non seulement les noyaux provinciaux mais aussi superviser les différentes formations qui seront tenues au niveau local de chaque provinces éducationnelle ; cela dans l’optique de renforcer et ’améliorer qualitativement le système éducatif congolais lié à la petite enfance.

Magalie MUSSA 

Site Officiel MINEPST