Tony Mwaba engage les promoteurs des écoles privées dans la lutte contre les antivaleurs

“J’ai attiré l’attention de tous les promoteurs des écoles privées pour les pousser à changer de fusil d’épaule. Je les ai engagé aussi dans la lutte contre les antivaleurs qui sont à la base de la déliquescence de la qualité de l’enseignement dans le secteur privé. Nous allons mettre un accent sur le suivi, le contrôle et aussi la sanction pour ceux qui ne vont pas se conformer à la nouvelle manière de fonctionner. Nous avons l’objectif de relever le niveau des élèves, le niveau de notre système éducatif et la qualité de l’enseignement”, a déclaré le ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST), le professeur Tony Mwaba Kazadi, ce lundi 20 juin 2022, lors de sa rencontre avec les promoteurs des écoles privées de la ville province de Kinshasa, regroupés au sein de l’Association Nationale des Écoles Privées Agréées (ASSONEPA). C’était dans la Salle de Conférence de l’Institut National Pilote d’Enseignement des Sciences de Santé de Kinshasa, situé aux encablures du Boulevard triomphal en diagonal du Musée national nouvellement construit.

 

Accompagné de la Vice-ministre, Aminata Namasia, le ministre Tony Mwaba a prôné les valeurs pour mettre fin notamment au monnayage des bulletins, à la corruption des inspecteurs dans les centres de passation et de correction de l’Examen d’État, au passage sans bulletins des élèves non en règle. Le patron de l’EPST a fustigé le caractère marchand des écoles privées qui ne tiennent pas compte de la qualité de l’enseignement, non plus des infrastructures.

Aux promoteurs véreux, le professeur Tony Mwaba a indiqué qu’aucun dérapage ne restera impuni.

Le numéro un de l’EPST a aussi pris connaissance des problèmes qui sévissent dans les établissements privés. Il a rassuré les responsables de cette catégorie d’écoles de son soutien indéfectible de manière à ce qu’ils ne se considèrent plus comme des orphelins.

“Je ne suis pas seulement le ministre des écoles publiques mais aussi des privées qui doivent fonctionner conformément aux normes qui gouvernent notre sous-secteur”, a-t-il dit.

Le ministre Tony Mwaba a saisi la même occasion pour annoncer que sur instruction du chef de l’État, désormais les finalistes des écoles privées participeront gratuitement au Test National de Fin d’Études Primaires (TENAFEP).

Christian BELLA

Site Officiel MINEPST