60 000 élèves finalistes à Lubumbashi et 818 667 sur l’ensemble du pays ont débuté les épreuves de l’Exétat 2020

Pari fou, pari gagné ! La session ordinaire de l’Examen d’État édition 2019-2020 – devenue depuis près de cinq mois utopique, voire irréaliste, est redevenue une réalité. Ce, avec son lancement, ce lundi 8 septembre 2020 par le Ministre d’Etat, Ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique, Willy Bakonga. Pour ce grand évènement, le patron de l’EPST a choisi la province du Haut-Katanga, précisément dans la ville de Lubumbashi pour donner le go, dans l’enceinte du Complexe scolaire Belle vue.

Soixante mille élèves finalistes, au total, ont été enregistrés dans le Haut-Katanga et huit cent dix-huit six cent soixante-sept candidats sur l’ensemble du territoire national, sont appelés à passer ces épreuves.

Les différents candidats du pays, ont jusqu’à jeudi 10 septembre, pour se défendre sur papier et espérer passer aux études supérieures et/ou universitaires. Voilà, ce qui va marquer la fin de l’année scolaire 2019 – 2020 qui semblait, jusqu’ici, utopique pour les uns et mitigée pour les autres.

Ceci est, d’après certains observateurs attentifs, « la consécration des efforts immenses déployés pendant plusieurs semaines par le numéro un de l’EPST, alors que personne n’y croyait plus compte tenu de la pandémie de Covid-19 ».

En présence du gouverneur Jacques Kiabula Katua et des acteurs du sous-secteur de l’EPST de cette province, Willy Bakonga a marqué son satisfécit car il a travaillé d’arrache-pied, sans répit ni repos pour non seulement rendre effective la tenue de ces épreuves mais aussi disposer des moyens conséquents en vue de protéger les élèves et les enseignants qui ont repris les cours, bon gré mal gré, contre la Covid-19. Ce, sans compter l’idée de génie de dispenser les cours à distance par les classes télévisées et la distribution des cahiers d’exercices, aidant ainsi à poursuivre l’apprentissage des élèves.

Après Lubumbashi, le Ministre d’État va se rendre dans le Lualaba, deuxième étape de son périple dans le grand Katanga.

Christian BELLA

Share Button