Willy Bakonga : « La gratuité de l’enseignement primaire est devenue irréversible et incontournable »

« La gratuité de l’enseignement primaire en RDC est effective et  est devenue aujourd’hui irréversible et incontournable sur toute l’étendue du territoire national ; et les effets induits par cette mesure sont gérés avec pragmatisme », a déclaré le Ministre d’Etat, Ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST), Willy Bakonga, lors de la cérémonie d’échange des vœux avec la famille éducationnelle de son Ministère, ce samedi 1er février 2020, à l’Institut Monseigneur Bokeleale. Ce, en présence du Secrétaire général à l’EPST et du Ministre provincial en charge de l’éducation de la ville de Kinshasa.

À l’occasion de cette cérémonie, le Ministre d’État a rappelé que la mise en œuvre de la gratuité de l’enseignement primaire, qui est un cheval de bataille du président de la République, bénéficie du soutien de toutes les institutions de la République, des partenaires sociaux et financiers bi et multilatéraux.

Pour ce faire, Willy Bakonga a salué les efforts du gouvernement qui a payé au mois de janvier, 97 868 enseignants jusque-là non payés, ainsi que tous les salaires de ces professionnels, y compris les frais de fonctionnement des écoles et bureaux gestionnaires qui ont été réajustés significativement.

« Nous sommes dans la phase du recensement des enseignants nouvelles unités, ce qui va permettre au gouvernement de se faire une idée du nombre exact de professionnels de la craie blanche à payer », a-t-il ajouté.

Une journée de fête mais aussi une journée de réflexion. Le numéro un de l’EPST a conscientisé la famille éducationnelle sur qualité de l’Enseignement qui, selon lui, doit marcher de pair avec la gratuité. Il a appelé tous les acteurs éducatifs à s’impliquer davantage, pour gagner ensemble le pari du changement.

« Les défis de la gratuité nous imposent d’assurer sa pérennisation et de veiller surtout à la qualité des enseignements que nous dispensons à nos élèves. J’en appelle à la conscience de tous les acteurs pédagogiques, gestionnaires, enseignants, parents, syndicalistes, société civile ici présents, de protéger tous ces acquis et de s’inscrire résolument dans cette dynamique de développement de notre sous-secteur. Le vice-ministre et moi-même, sommes conscients de l’ampleur de la situation et de la diversité des actions à mener pour un profond changement. Cependant avec l’implication de tous, nous sommes capables de faire bouger les lignes », a martelé Willy Bakonga, convaincu et convainquant.

Au regard de la perception du Chef de l’Etat qui tient à ce que 2020 soit une année d’actions, le Ministre d’État a rassuré que le sous-secteur de l’EPST va poursuivre la mise en œuvre de la gratuité et procéder en même temps, à la mise en place de l’éducation de base. Il promet que son Ministère va également poursuivre le programme de construction des écoles en vue d’augmenter la capacité d’accueil dans les établissements scolaires et améliorer ainsi l’environnement d’apprentissage des élèves.

A cette occasion, deux cadeaux symboliques ont été remis à Willy Bakonga par le Secrétaire général à l’EPST, Jean-Marie Mangobe : un pour symboliser l’irréversibilité de la gratuité devenue son combat quotidien, et l’autre pour signifier l’unité dans son Ministère et pour le partenariat éducatif.

Christian BELLA

Share Button