8 650 candidats autodidactes participent à l’épreuve préliminaire de l’Examen d’Etat à travers le pays

C’est ce dimanche 16 février 2020 que le Ministre d’Etat, Ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST), Willy Bakonga a lancé l’épreuve préliminaire à l’examen d’Etat, édition 2020 pour les candidats autodidactes, à l’institut technique agricole et vétérinaire Bolingo, à Mbanza Ngungu, dans la province du Kongo central. Pour cette province, 479 ont pris part active à cette épreuve.

Les malles contenant le questionnaire de cette épreuve ont été ouvertes et inspectées avant de remettre les items aux candidats. Ce, en présence de toutes les autorités de trois provinces éducationnelles du Kongo central.

Jouant chacun son rôle, Willy Bakonga a encouragé les candidats pour le choix de retourner aux études en les exhortant à la discipline, pendant que le ministre provincial de l’Epst a, quant à lui, brossé succinctement la situation globale du secteur au niveau provincial. Il ne s’est pas empêché de relever quelques progrès notables enregistrés notamment, le succès de la gratuité de l’enseignement primaire et le début du payement des Non Payés (NP). Ce qui, à son avis, constitue un pas de géant vers l’amélioration des conditions salariales des enseignants.

Il sied de noter que l’épreuve préliminaire est la première étape qui ouvre la voie vers l’examen d’Etat, clé d’accès aux études supérieures et universitaires en République démocratique du Congo.

D’après certains observateurs, le choix du Kongo central est motivé par le résultat que la province réalise dans le domaine de l’éducation aussi bien à l’examen d’Etat qu’au TENAFEP.

Bakonga à Mbanza Ngungu, Mbuta Muntu à Kinshasa

Alors que le numéro de l’EPST a choisi Mbanza Ngungu, dans le Kongo central, le Ministre provincial en charge de l’éducation dans la Ville de Kinshasa, Charles Mbuta Muntu, a, à la tête de la délégation du Ministère, patronné la même cérémonie du lancement officiel de l’épreuve préliminaire à l’examen d’Etat pour les candidats autodidactes, ce dimanche 16 février 2020.

Le Ministre provincial chargé de l’Education

Ici, 2 255 candidats sont enregistrés pour cette épreuve. Parmi eux, le plus âgé 69 ans courant alors que le Benjamin a 16 ans, sans oublier une non voyante ayant figuré parmi les candidats. Mention particulière faite pour l’option Pédagogie générale, qui a enregistré le plus grand nombre d’inscrits, soit près de la moitié de tous les inscrits.

Rigobert MUKENDI

Share Button