Abbé Romain NYANGA : « L’Eglise catholique soutient la gratuité de l’éducation de base »

« Nous n’allons plus faire un pas en arrière sur la fameuse motivation que les parents ont toujours payée depuis pratiquement 28 ans. Cette motivation est déjà enterrée. Quand nous avons vu des tergiversations, des textes à gauche et à droite, j’ai préféré le dire clairement aux enseignants. Nous, les Catholiques, nous ne pouvons pas demander une chose et son contraire dans nos écoles », a déclaré l’Abbé Romain Nyanga, Coordonnateur diocésain et urbain des écoles conventionnées catholiques, la semaine dernière lors de sa mise au point sur la gratuité de l’éducation de base.

Et lui de renchérir : « Il y a eu, sans doute, des gens qui étaient déjà habitués à boire à travers la motivation mais, même là encore, elle n’était pas la même partout ».

Pour s’en convaincre, le coordonnateur diocésain et urbain des écoles conventionnées catholiques de Kinshasa a souligné qu’ici, à Kinshasa, à l’Institut Saint Gyavira de Malueka précisément, les enseignants n’ont jamais atteint 50 USD le mois avec la fameuse prime des parents. Il en est de même pour les autres quartiers périphériques.

L’abbé Romain Nyanga a indiqué qu’avec la prise en charge évaluée à 320 000 FC pour le premier palier sur l’ensemble de 12 mois, les enseignants peuvent pousser un ouf de soulagement dans leurs ménages respectifs. Il espère donc qu’à l’avènement du deuxième et du troisième palier, la situation soit maîtrisée.

Mais, a-t-il nuancé, « le doute chez les enseignants est, peut-être, de savoir quelle sera la hauteur de ces deux paliers attendus ».

Quant aux tintamarres enregistrées ci et là du côté des écoles de la Gombe, le numéro un diocésain et urbain des écoles conventionnées catholiques affirme le ministère en est saisi ; et c’est de là que la réponse doit provenir et non des parents. Car, renchérit-il : « l’Église catholique soutient la gratuité et c’est ce qu’elle a toujours demandé ».

Rigobert MUKENDI

Share Button