Tshikapa : Cinq écoles EPST bénéficient des travaux de réhabilitation/rénovation du PEQPESU

Cinq écoles de l’Enseignement primaire, secondaire et technique ont bénéficié des travaux de réhabilitation et de rénovation du Projet d’Education pour la Qualité et la Pertinence des Enseignements aux niveaux Secondaire et Universitaire (PEQPESU). Il s’agit de l’Institut du Centre, Institut du Kasaï, Institut Disuminyina, Institut Tshikunga et Institut Kusadika de la ville de Tshikapa, dans la province éducationnelle de Kasaï 1.

Les deux premiers (Institut du Centre et Institut du Kasaï), qui font l’objet d’achèvement substantiel prêts pour l’inauguration ont été provisoirement réceptionnés sous réserve de la prise en compte de quelques corrections mineures dans un bref délai. Les deux suivants (Institut Disuminyina et Institut Tshikunga) sont respectivement à 70% de réalisation tandis que le dernier (Institut Kusadika) est à 65% d’avancement physique.

Les trois derniers établissements pourront être provisoirement réceptionnés à mi-mars 2020, étant donné que les approvisionnements sont déjà disponibles sur les sites et la mise en œuvre du planning actualisé d’activation sera également suivi par l’Ingénieur de la DIS provinciale en plus de la mission de contrôle.

La mission a expressément rappelé aux établissements ciblés de faire profiter les autres écoles environnantes de la filière scientifique pour qu’elles aient aussi accès aux laboratoires et bibliothèques rénovés dans un cadre concerté avec la Direction provinciale EPST.

Selon l’expert en infrastructures du PEQPESU, Firmin Kiala Ki-N’soki, le constat est satisfaisant dans l’ensemble. Il note, par ailleurs, que malgré les zones parfois difficiles d’accès, notamment sur le site situé à 57 Kilomètres de Tshikapa (Institut Kusadika), les Entreprises font un travail appréciable dans la mobilisation de la main d’œuvre qualifiée à partir de Kikwit et des approvisionnements en matériaux de qualité souvent depuis Kinshasa.

La mission a également constaté l’arrivée, dans les différents établissements, des équipements de Laboratoires et du matériel informatique dont un lot a été mis à la disposition de la PROVED EPST Kasaï 1, Mme Wivine MUDE.

« Les dispositions d’entreposage au niveau de la PROVED EPST Tshikapa doivent être renforcées particulièrement en ce qui concerne la protection des produits chimiques. Des mesures de protection conséquentes seront proposées à cet effet » a-t-elle fait savoir.

Il faut signaler, en outre, que l’Institut technique et professionnel de Tshikapa a également reçu différents équipements bien que les travaux de réhabilitation/rénovation aient été mis en veilleuse à la suite de la restructuration du projet en juin 2019. Ces équipements sont correctement gardés mais la mission propose de renforcer les conditions de leur installation au sol particulièrement en ce qui concerne la grosse tour mécanique d’Atelier qui pourra être posée sur un socle en béton armé d’une surface de 12 mètres carré et d’une épaisseur d’au moins 30 centimètres sous un hangar.

L’ensemble des établissements ont exprimé le besoin de formation pour la mise à niveau des Enseignants afin que ces équipements soient utilisés à bon escient. Dans le même temps, la mission a constaté le niveau acceptable de sécurité avec laquelle ces matériels sont gardés en attendant leur installation au fur et à mesure de la livraison des bâtiments rénovés et des formations subséquentes.

Après le lancement de l’opération des réceptions provisoires des laboratoires et bibliothèques rénovés à Kinshasa le 24 janvier dernier, l’équipe d’experts en infrastructures du Ministère et du Projet PEQPESU ont entamé le même processus à l’intérieur du pays.

La première étape de cette opération c’est la ville de Tshikapa, dans la province éducationnelle de Kasaï 1, où cinq écoles EPST ont bénéficié des travaux.

James IYOLO

Share Button