Prise en charge des N.U : Plus de 63.000 enseignants seront payés au mois d’avril 2022

Plusieurs actions seront réalisées au cours de ce mois d’avril 2022 au bénéfice des enseignants du sous-secteur de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST). Il s’agit de l’application des recommandations des accords de Bibwa, conclus à Mbuela Lodge, à Kisantu, une promesse qui se réalise grâce aux efforts du ministre de tutelle, le professeur Tony Mwaba Kazadi.

Sur la liste de ces actions, figure : le paiement d’environ 45.000 enseignants Nouvelles Unités (N.U) du primaire; le paiement d’environ 17.000 enseignants Nouvelles Unités du secondaire; le paiement d’environ 1.500 enseignants Nouvelles Unités du niveau matériel; le paiement d’environ 5000 agents des Bureaux Gestionnaires; le paiement des frais de fonctionnement aux écoles primaires; le réajustement des frais de fonctionnement des écoles primaires (de une à 11 classes) qui passe de 126.000fc à 200.000fc; l’octroi de la prime de gratuité aux enseignants Nouvelles Unités du primaire; le réajustement de l’enveloppe de la Mutuelle de Santé des Enseignants (MESP) et la poursuite de la mise à la retraite progressive des enseignants.

Tous ces enseignants qui vont toucher pour la première fois leur salaire avant la fin de ce mois, ont été recensés lors de l’opération d’identification des Nouvelles Unités qui s’est déroulée sur l’ensemble du territoire national, une initiative du ministre Tony Mwaba pour nettoyer le fichier suivi et paie des professionnels de la craie.

Malgré ce succès qui va garnir le mois d’avril 2022, le patron de l’EPST ne compte pas se reposer. Le professeur Tony Mwaba se rendra dans le Grand Kivu le 8 avril prochain dans le cadre de la poursuite de son intinerance en provinces, pour évaluer la mise en œuvre de la gratuité de l’enseignement primaire, cheval de bataille du Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, et faire également le suivi de ses instructions sur le redressement du sous-secteur par la lutte contre toutes sortes d’antivaleurs.

Le ministre de l’EPST reste déterminé à améliorer à la fois les conditions socio-professionnelles des enseignants et la qualité de l’enseignement dans toutes les provinces éducationnelles.

Christian BELLA

Site Officiel MINEPST