Poursuite des négociations entre le banc syndical et le gouvernement à Mbuela Lodge

Les négociations entre le banc syndical des enseignants et le gouvernement prennent une bonne allure après la reprise des travaux depuis la semaine dernière à Mbuela lodge, à Kisantu dans la province du Kongo-Central, comme le souligne, Monsieur Damas, Membre du banc Syndical.

Pour se faire, les négociations se poursuivent, mais ce délégué déplore cependant le manque de consensus observé au sein du banc syndical des enseignants.

Il faut noter que la reprise de ces pourparlers va permettre d’évaluer les engagements sur les revendications des enseignants concernant le deuxième pallier de Bibwa et les problèmes spécifiques y relatifs, à la paie de nouvelles unités mais aussi d’envisager des pistes des solutions.
En effet, les choses se passent bien pour le deux parties mais nous avons constaté un désaccord dans le groupe du banc syndical qui est une situation déplorable car il devait être dans un même sac et non faire preuve de manque d’unité au sein de structure a-t-il souligné.

Au sujet des nouvelles unités, ce membre du Synecat a rassuré que c’est un souci majeur pour eux et demande aux gouvernements de trouver une solution pour soulager la misère que traversent nombreux de nos collègues pour qui nous sommes venus.
Le corps educationel est un atout majeur pour la bonne marge d’un pays. L’éducation est le pilier pour un développement durable.

Deleine DIAZOLAKANA et Judith Kandi

Site Officiel MINEPST