Amélioration de la qualité de l’éducation : des experts en éducation rédigent des items d’évaluation standardisée et valident les niveaux d’apprentissage en langues congolaises

La validation des niveaux d’apprentissage et l’élaboration des outils d’évaluation standardisée des acquis scolaires, notamment les outils en langues congolaises est l’objectif poursuivi par un atelier résidentiel auquel prend part, une délégation d’Experts du Ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique, du 17 au 22 août 2020, au Centre Gérard KOLA, à Mbanza Ngungu dans la province du Kongo Central. Madame Anne-Marie NZUMBA, Directeur-Chef de Service des Réformes et Innovations éducatives et Coordinatrice ad intérim de la Cellule Indépendante d’Evaluation des Acquis Scolaires, Conduit cette délégation.

Les participants à cet atelier valident  les niveaux d’apprentissages en langues congolaises. Ils élaborent également des items en langues congolaises (lingala, kikongo, tshiluba et swahili) et procèdent à la traduction en langues nationales du questionnaire contextuel destiné aux élèves.

Quinze (15) sessions prévues durant les 6 jours d’atelier. Ces experts sont issus des différentes structures techniques du ministère de l’EPST, des Universités, des centres de recherches. Les travaux se déroulent suivant une approche de travail en plénière et en groupes thématiques. Les deux premières journées ont été marquées par la cérémonie d’ouverture ainsi que les exposés portés techniquement par  le Chef de mission de Défis & Stratégies dont Atabanam Simbou, expert international en évaluation des politiques et les performances des systèmes éducatifs, en est le chef de mission, pour l’appui au MEPST dans le Développement et la mise en place du système d’évaluation. .

Le Directeur Provincial de la Province Educationnelle du Kongo Central II, Jacques MBADU a ouvert l’atelier après avoir souhaité la bienvenue et un bon séjour à la délégation et circonscrit le cadre de cette activité qui suscite des grandes attentes dans les milieux éducatifs.

Anne-Marie NZUMBA, a à son tour remercié les participants et qui ont effectué le déplacement, un signe d’engagement à servir la république et à poser les bases pour l’assurance qualité de notre système éducatif.

En outre, il s’est ouvert une série des présentations avec échanges sur : une vue d’ensemble du deuxième axe de la Stratégie Sectorielle de l’Education et de la Formation (SSEF 2016-2025) qu’est l’amélioration de la qualité de l’éducation, présenté par Blaise BELESI, Statisticien de la CIEAS; le Chef de mission, Atabanam Simbou, a poursuivi les présentations de la journée portant sur les généralités sur les évaluations, les expériences internationales sur les évaluations, les rapports et l’utilisation des résultats des évaluations.

Le deuxième jour, la Coordonnatrice ai. de la CIEAS a commencé par la révision pour évaluer le degré d’assimilation des matières de la première journée, avant d’inviter le Chef de mission, Atabanam SIMBOU pour la poursuite des présentations. Celui-ci, s’est évertué expliquer le cadre d’évaluation nationale et indépendante des acquis scolaires ; les niveaux d’apprentissage : définition, exemple et méthodologie de développement ; et l’analyse curriculaire, proposition, niveaux de lecture en langues congolaises, les spécifications des tests et ajustements.  Tous ces exposés étaient suivis des échanges avec les participants.

Rendre opérationnel la Cellule Indépendante d’Evaluation des Acquis Scolaires est l’une des plus grandes réformes que mène le Ministère de l’EPST actuellement. Anne-Marie NZUMBA voit cette structure, un canal d’évaluation du niveau d’apprentissage et l’échelle de compétence, garantie de la qualité de notre système éducatif. Le troisième et quatrième jour, les participants vont entamer les travaux des groupes linguistiques afin de rédiger les items de lecture en langues congolaises.

James IYOLO

Share Button