Didier Budimbu lance la campagne de distribution des manuels scolaires en langues nationales

Le Vice-Ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST), Didier Budimdu a lancé officiellement ce mercredi 18 mars 2020, la campagne nationale de distribution des manuels scolaires en langues nationales, dans la salle de conférence de Roméo Golf dans la commune de la Gombe. C’est à travers le Projet d’Amélioration de la qualité de l’Education (PAQUE), que le Partenariat Mondial pour l’Education (PME), a facilité l’acquisition et distribution de 7 millions des manuels didactique et 250 milles guides de lecture et écriture en langues nationales pour les classes de première, deuxième et troisième année primaire. Ces manuels sont destinés aux écoles publiques et privées agréés, en vue de contribuer à l’amélioration de la qualité de l’apprentissage des élèves.

Dans son discours, Didier Budimbu a démontré l’importance de l’enseignement en langues nationales, un intérêt déjà exprimé dans la constitution de la République et réaffirmé dans la loi cadre n° 14/ 004 du 11 février 2014 de l’enseignement national, qui dans son article 38 prône l’utilisation des langues nationales et du milieu comme outil dans l’enseignement primaire notamment.  

« L’enseignement en langues nationales est donc une obligation légale pour le ministère de l’EPST. Cela est d’autant plus justifié que plusieurs études ont démontré que l’enfant qui débute sa scolarité dans sa langue, est plus performant dans la suite de ces études, que celui qui l’a commencé dans une langue étrangère. Et dans cette perspective, il importe de souligner le rôle prépondérant des manuels scolaires de lecture et écriture de bonne qualité, qu’il convient de fournir aux écoles en quantité suffisante », a-t-il déclaré.

A en croire le vice-ministre de l’EPST, le gouvernement de la République est déterminé à assurer à chaque enfant congolais, l’accès à l’enseignement de qualité, en s’appuyant sur les manuels scolaires conforme au programme en vigueur, et ce, sans discrimination.

Cette cérémonie a été également marquée par la présence du Ministre provincial de l’éducation de Kinshasa, du Secrétaire Général à l’EPST, de l’Inspecteur Général de l’EPST, des différents partenaires techniques et financiers et d’autres acteurs du sous-secteur de l’EPST. 

Christian BELLA et Femy MBAYI

Share Button