21 juillet 2020 : Une date probable pour la reprise des cours en RDC !

La task force de lutte contre la pandémie de Covid-19 en milieu scolaire s’est réuni, mardi 7 juillet 2020, autour du Ministre d’État, Ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST), Willy Bakonga, accompagné du Vice-ministre, Didier Budimbu, pour étudier la possibilité de la reprise des cours dans les établissements scolaires en cette période de crise sanitaire. Ils ont également examiné les moyens logistiques conséquents à mettre en place pour garantir un environnement sain.

Le Ministre d’État Willy Bakonga a rassuré que la rentrée des classes est pour bientôt. « Elle pourra intervenir », précise-t-il, « dans la deuxième phase du déconfinement, lorsque les dernières décisions prises par le Chef de l’État dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire seront levées ».

C’est au regard de ce calcul que la date du 21 juillet 2020 a été proposée, et le Ministère de l’EPST se prépare déjà pour la reprise effective des cours. Pour ce faire, la priorité sera accordée aux finalistes du secondaire et du primaire, pour permettre à cette catégorie d’élèves d’affûter leurs armes afin d’affronter les épreuves de l’examen d’État et du Test national de fin d’études primaires (TENAFEP). Pour les autres niveaux de classe, une moyenne de résultats déjà obtenus aux deux premiers trimestres pourra être prise en compte pour dégager le pourcentage final.

Pour le Secrétaire Général à l’EPST, envisager la reprise des cours ne peut être fait sans penser à la sécurité sanitaire de l’environnement scolaire.

« Nous devons prendre toutes les meilleures dispositions pour que la reprise des cours, à travers toutes les écoles, se fasse dans un climat de sécurité sanitaire absolu, où les mesures barrières seront de stricte application », a martelé Jean-Marie Mangobe, Secrétaire général à l’EPST.

C’est dans cette optique que le protocole élaboré par la task force de la lutte contre la Covid-19 en milieu scolaire a été également examiné au cours de cette réunion. À cette occasion, Willy Bakonga a donné des orientations pertinentes qui seront approfondies par ce groupe d’experts. Objectif : soumettre au gouvernement de la République un état de besoin raisonnable et réaliste pour permettre au Ministère de l’EPST de reprendre les activités scolaires dans les conditions de sécurité voulues. C’est cela la bonne manière de protéger les enseignants et les élèves dans les provinces non-touchées et touchées par la Covid-19. Dans tous les cas, la dernière décision pour la reprise des cours, revient à l’exécutif national avec en tête le Chef de l’Etat.

Christian BELLA

Share Button