EPST: LES ENSEIGNANTS GRÉVISTES ACCEPTENT DE REPRENDRE LES COURS

Un compromis a finalement  été trouvé  le mardi 19 novembre 2019 entre   les enseignants des écoles catholiques et protestantes de la Ville de Kinshasa  et le  ministère de l’enseignement primaire secondaire et technique   au cours d’une réunion de plus de quatre heures présidée par le vice-ministre de l’epst  Didier Budimbu.

Ces enseignants grévistes  d’une dizaine d’écoles catholiques et protestantes de Kinshasa acceptent de reprendre  à donner  cours en attendant  qu’une solution durable soit trouvée  dans les tous prochains jours.

Le vice-ministre de l’epst Didier Budimbu qui juge la revendication des enseignants légitime estime tout de même que  cela devrait suivre la procédure légale. Il a ainsi  appelé  les enseignants à  reprendre le travail  tout en les invitant  à l’apaisement en attendant le retour à Kinshasa du ministre d’État en charge de l’epst, Willy Bakonga, actuellement en mission officielle en France.

Didier Budimbu   a rassuré  ces hôtes  qu’un  dossier sera présenté par  le ministère de l’epst  au président de la république Felix Antoine Tshisekedi  pour  décanter la  situation et ramener  la sérénité dans le milieu  scolaire pour l’intérêt des enfants congolais.

En outre,  le vice-ministre de l’epst Didier Budimbu a rappelé  aux enseignants que le gouvernement ne va pas s’arrêter au premier palier  de 210$. Il y aura un deuxième et puis  un troisième   palier pour l’amélioration des conditions salariales des professionnels de la craie.

Pour rappel,  depuis le début de l’année scolaire 2019-2020, les enseignants de  quelques écoles conventionnées catholiques et protestantes  boudent les cours au motif que le salaire perçu du gouvernement ne leur permet pas de nouer les deux bouts du mois.

Grace à ce compromis trouvé, ces enseignants grévistes ont promis de reprendre  le chemin de leurs  établissements  respectifs toute en soutenant les acquis de la gratuité de l’enseignement de base qui met un terme à la prise en charge des parents.

                                                                                               Sandra KAVIRA et Judith KANDI

Share Button