Tony Mwaba satisfait de lancer l’enseignement à distance

« Je suis le plus heureux en ce lieu, parce qu’au moins un de nos rêves est devenu une réalité. Cette activité qui s’inscrit dans le cadre des actions et réformes que nous avions envisagées dans notre sous-secteur, figure sur la liste des actions que nous avons réalisées à la tête de notre Ministère et qui vont d’ailleurs se poursuivre », s’est réjoui le Ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique, le Professeur Tony Mwaba, ce jeudi 19 août 2021, lors du lancement de l’enseignement à distance, E-classe RDC, au Kempinski Fleuve Congo Hôtel. Cette cérémonie officielle s’est déroulée en présence du Ministre des Postes, Télécommunication et Nouvelle Technologie de l’Information et de la Communication (PTNTIC), Kibasa Maliba, de la Secrétaire Général intérimaire de l’EPST, Christine Nepa Nepa, du Ministre Provincial de l’éducation de Kinshasa, Charles Mbutamuntu, du Directeur Général de la DANTIC, celui de Smartapps, des enseignants et partenaires du sous-secteur de l’EPST.

Dans son discours, le Professeur Tony Mwaba, a précisé que la cérémonie du jour est la suite d’un protocole d’accord signé entre son Ministère, celui des PTNTIC et Schoolap, sur le Système d’Interconnexion des Entités Educatives (SYNTED), pour aider le pays à relever les différents défis imposés par l’enseignement à distance.

C’était aussi l’occasion pour le Ministre, de révéler ce que son sous-secteur a subi pendant la première et deuxième vague de Covid-19 par manque de mode alternatif, entre autres, la fermeture des écoles à répétition, avec comme conséquence la perturbation du calendrier scolaire 2020-2021, qui renvoi la clôture de l’année au mois de septembre, en lieu et place du mois de juillet, comme il est de coutume.

Selon le Patron de l’EPST, ceci a permis à son ministère de murir des réflexions sur l’enseignement à distance, pour faire face à ce genre de crise, comme ça été observé sous d’autres cieux. Pour le Professeur Tony Mwaba, même si ces pays ont une technologie avancée, ça ne peut pas empêcher la RDC de commencer.

« Un auteur a dit, nous n’osons pas parce que les choses sont difficiles. Mais les choses sont difficiles parce que nous n’osons pas. Et oser, c’est le fruit du progrès », a-t-il martelé.

La Secrétaire Générale Intérimaire à l’EPST a, dans son intervention, exprimée son assurance au leadership du Ministre Tony Mwaba, pour la matérialisation de ce mode d’enseignement via cette cérémonie.

Christiane Nepa Nepa, a rappelé en terme d’historique, que l’enseignement à distance remonte depuis 1971, suivant l’esprit de l’ordonnance 71-055 du 26 mars 1971, portant organisation de la formation professionnelle dans son chapitre 2, article 13, alinéa 3, qui stipule que lorsque les moyens de formation exigés ne peuvent être mis en place, notamment dans les régions isolées, les procédés suivant pourront être utilisés : L’enseignement à la radio, télévision ou autres moyens d’information.

Tout comme le Ministre et au regard de cette ordonnance, la Secrétaire Général, a souligné que ce mode d’enseignement permettra à la république de maintenir l’élan des apprentissages des élèves à chaque moment qu’une catastrophe ou un fléau se présentera, à l’instar de la crise sanitaire mondiale occasionnée par le Coronavirus.

« En cette période de la pandémie de Covid-19 et par prévention d’autres fléaux qui peuvent surgir dans l’avenir, l’enseignement à distance s’avère indispensable pour la pérennisation des enseignements. Ce type d’apprentissage est accessible à tous. E-classe s’est toujours développé en fonction des innovations technologiques. Ainsi nous devons faire de ce type d’enseignement une réalité dans notre pays, à côté de celui appelé classique », a précisé Christine Nepa Nepa.

La cérémonie s’est clôturé par la remise symbolique des outils aux enseignants, lesquels faciliterons l’enseignement à distance.

Christian BELLA

Site Officiel MINEPST