Enseignement de qualité en RDC : Tony Mwaba lance un signal fort à l’intersyndicale de l’EPST

« Le Ministre nous a dit qu’il a deux missions à la tête du ministère. Le redressement du sous-secteur de l’Enseignement Primaire Secondaire et Technique et la pérennisation de la gratuité, une vision du Président de la République », a déclaré Cécile Tshiyombo, Secrétaire Général du SYECO, au sortir d’une réunion de prise de contact entre le Ministre de l’EPST, le Professeur Tony Mwaba Kazadi et l’intersyndicale de son sous-secteur, lundi 10 mai 2021 dans la salle des réunions du Centre des Ressources Éducatives de Kinshasa (CREK).

Au cours de cette rencontre de vérité, le Ministre est revenu minutieusement sur sa démarche, sa ligne de conduite qui consiste à s’attaquer aux questions prioritaires de son sous-secteur, afin d’y apporter des réponses idoines et rapides. Dans ses explications, le Professeur Tony Mwaba a rencontré de manière surprise et satisfaisante les aspirations des syndicalistes.

« Le ministre est venu donner des pistes des solutions à nos attentes. Il nous a expliqué son programme et sa volonté de matérialiser la vision du chef de l’État, en ce qui concerne la consolidation des acquis de la gratuité. Nous avons été aussi très surpris, quand il a annoncé qu’au cours des mois de juin et juillet, les frais de fonctionnement des écoles publiques primaires, seront revus à la hausse, tel a été notre souhait », a souligné José Gombaka Lawa, rapporteur du bureau de l’intersyndicale.

Tony Mwaba a également amené la délégation syndicale à franchir le seuil de son leitmotiv à la tête du ministère de l’EPST, qui se fonde sur le bien être des enseignants, au bénéfice des élèves du pays. Cet état d’esprit qui met les professionnels de la craie blanche au centre des intérêts, a apaisé les syndicalistes, soucieux de voir les choses changer dans ce sous-secteur.

« C’est vraiment une nouvelle vision, parce que le Ministre met à la première position l’enseignant. Je crois en ce que j’ai entendu, parce qu’il est entrain de suivre la vision du président de la république qui vise le peuple d’abord. Et cette fois-ci, ça sera l’enseignant d’abord », s’est réjoui Valère Mondondo Zoko, vice-président de l’Union des Syndicats de l’Inspection Générale de l’EPST.

Les membres de l’intersyndicale ont enfin remercié et félicité le Chef de l’État Félix-Antoine Tshisekedi, pour son choix porté sur la personne de Tony Mwaba, et pour sa vision de la gratuité de l’enseignement, qui a permis à un nombre important d’enfants, de retrouver le chemin de l’école.

C’est donc un signal fort lancé par le Ministre, lequel présage un surlendemain meilleur pour les enseignants, qui ont été représenté dans cette rencontre par l’intersyndicales de l’EPST.

Christian BELLA

Site Officiel MINEPST