Christine Nepa Nepa hausse le ton contre la ponction illégale sur les salaires des enseignants

Le Secrétaire Général ad intérim à l’EPST, Christine NEPA NEPA KABALA, a dans sa lettre N° MINEPST/SG/AT NK/P.KAB/80/0991/2021 du 09 juin 2021, procédé à l’interdiction de la retenue sur les salaires des enseignants à l’intention des Directeurs provinciaux de l’EPST et des Coordinateurs provinciaux des Ecoles conventionnées sur toute l’étendue du territoire national.

La Patronne de l’administration de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique confirme avoir des informations faisant état des retenus sur les salaires des enseignants par certains chefs d’établissement véreux, principalement des écoles conventionnées pour plusieurs raisons notamment la dîme, la construction scolaire (nouvelles salles de classe) etc. sur instruction de leurs gestionnaires.

Christine Nepa Nepa n’y est pas allée par le dos de la cuillère. Elle a précisé que cette pratique est d’ores et déjà condamnée et interdite par la hiérarchie toute en rappelant que le salaire qui est un droit inaliénable et revêt d’un caractère alimentaire, ne peut faire en aucun cas l’objet d’une quelconque ponction sans l’avis préalable du bénéficiaire.

De ce fait, le Secrétaire Général ad intérim à l’EPST a enjoint les Directeurs Provinciaux et les Coordinateurs provinciaux des écoles conventionnées du pays, à initier des enquêtes au sein des établissements scolaires pour repérer tous les cas de récidivisme en vue de les réprimer conformément à la Loi n°16/013 du 15 juillet 2016 portant Statut des Agents de Carrière des Services Publics de l’Etat et à l’Ordonnance n°81-067 du 07 mai 1981 portant Règlement d’Administration relatif à la Discipline, afin de lui faire rapport sur le résultat de cette démarche qui consiste à démanteler tous les réseaux des ennemis de la gratuité de l’enseignement primaire.

Christine Nepa Nepa qui tient à traquer les auteurs de ces pratiques illégales jusqu’à leurs derniers retranchements a, enfin, souligné que cette lettre vaut un dernier avertissement à l’endroit de ces agents.

Christian BELLA

Site Officiel MINEPST