ENSEIGNEMENT PRESCOLAIRE : l’Inspection Principale Kinshasa-Lukunga  se lance dans la sensibilisation des acteurs.

L’Inspection Principale Provinciale de Kinshasa-Lukunga a réuni le jeudi 24 Juin 2021, dans le studio de l’athénée de la Gombe, les acteurs  du système éducatifs  impliqués dans l’enseignement préscolaire dans cette  province éducationnelle  pour discuter  de la question liée à la sensibilisation sur les normes de l’Enseignement de la Petite Enfance (EPE).

Cette séance de travail  a été ouverte par l’inspecteur principal provincial de Kinshasa-Lukunga,  Jean Clément MBOMBO ELEMBA.

Il s’est agi, au cours de cette  séance avec les acteurs impliqués dans la question de l’enseignement préscolaire, de sensibiliser les uns et les autres sur l’importance de ces  normes de l’enseignement préscolaire, avant de distribuer aux participants le recueil rassemblant toutes  les normes de l’EPE  en vue de  les vulgariser  en République Démocratique du Congo.

Organisé et financé par l’inspection générale de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique, l’atelier a été  animé par Michel Otto, expert consultant du ministère de l’enseignement primaire secondaire et technique  en appui au Sernafor Maternel.

Aux participants à l’atelier, Michel Otto a indiqué qu’  il s’agit dans ce programme de rendre effective la Loi-Cadre de 2014 statuant sur l’importance sociale de l’école maternelle pour tout enfant de moins de cinq ans et la compréhension par tous de l’importance de cette éducation préscolaire.

Pour lui, « un enfant qui va aux toilettes et en ressort sans se laver les mains, grandira avec la conception selon laquelle ses actes sont normaux. Il utilisera dans l’avenir des toilettes par rapport à cette conception acquise depuis le bas âge ».

Ce faisant,  le consultant du ministère  de l’EPST  à insister  sur l’importance de  l’éducation de l’enfant.  Tout se joue avant six ans : donc au préscolaire, a-t-il martelé.

Répondant à la question d’un participant à ce sujet , Michel Otto a précisé  que cette éducation préscolaire inclut les ECE qui sont des espaces communautaires d’éveil, créés et gérés par la communauté pour encadrer les enfants de moins de six ans.

Il sied de noter que des séances similaires se sont tenues dans les quatre autres provinces éducationnelles de la Ville de Kinshasa après l’étape du grand Bandundu et du grand Kongo Central, où différents acteurs de l’enseignement ont été sensibilisés en vue d’accompagner cette révolution qui vise l’amélioration de la qualité de l’éducation en RDC.

Sandra KAVIRA

Site Officiel MINEPST