Tony Mwaba lance la rentrée scolaire sous le signe du réveil de l’inspection scolaire

“L’année scolaire 2022-2023 sera entièrement dédiée à l’inspection. C’est l’année de la trilogie du réveil de l’inspection scolaire pour l’amélioration de la qualité de l’enseignement”, a déclaré le ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST), le professeur Tony Mwaba Kazadi, ce lundi 5 septembre 2022, lors de son discours prononcé à l’occasion de lancement de la rentrée scolaire 2022-2023, dans l’enceinte du Collège Saint-Joseph (Elikya) dans la commune de la Gombe. Prévue initialement à Ngandajika, dans la Province de Lomami, cette activité a été délocalisée pour Kinshasa suite au manque de kérosène qui perturbe les vols de la compagnie dont l’avion a été affrété pour cette cérémonie.

Dans son adresse, le ministre a rappelé les évènements qui ont précédé l’ouverture de cette année scolaire. Il a fait allusion aux assises de la Commission Paritaire Gouvernement-Banc syndical de l’EPST qui se sont déroulées à Mbuela Lodge, la tenue de la Revue Annuelle des Performances, édition 2022 (RAP) et l’organisation à Kinshasa de la toute première Table Ronde des Écoles Privées Agréées. Pour le professeur Tony Mwaba, ces trois événements ont permis de jeter les jalons d’une année scolaire porteuse de l’espoir de consolider et de pérenniser les acquis de l’exercice passé, espoir d’une offre éducative chaque année plus grande, de bonne qualité, intégrant les approches méthodologiques participatives et régulièrement contrôlée par un Corps des Inspecteurs désormais debout, conscient de ses responsabilités vis-à-vis de l’avenir de la Nation et déterminé à mettre en application la trilogie de l’Inspection scolaire, à savoir : contrôler, former et évaluer, une réalité qu’il qualifie de vivante.

En outre, le patron de l’EPST a rappelé les 48 réformes majeures de l’année scolaire dernière, qui commencent à redorer le blason terni du sous-secteur. Malgré ces avancées positives, le professeur Tony Mwaba a demandé à tous les opérateurs pédagogiques de se remettre en question et de s’engager résolument dans la recherche de l’excellence à l’effet de concrétiser, chacun dans sa sphère de travail, la volonté du président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, d’ériger au cœur de l’Afrique un système éducatif résiliant, inclusif et de qualité, intégrant les standards internationaux, susceptibles de promouvoir le développement de la République Démocratique du Congo.

“C’est ici l’occasion pour moi, d’adresser mes sincères remerciements au Président de la République, grâce à qui, la situation de l’enseignant congolais a connu une nette amélioration depuis son avènement à la tête de notre pays. Certes, tout n’est pas encore rose, mais grâce aux assises de la commission paritaire Gouvernement et Banc syndical de l’EPST, une feuille de route et un échéancier ont été élaborés, prenant en compte toutes les résolutions non entièrement exécutées”, a-t-il dit.

Le ministre a invité tous les acteurs et partenaires éducatifs au respect des engagements pris afin que le calendrier scolaire soit réellement respecté, conformément à l’article 84 de la loi cadre de l’enseignement national, qui veut que les apprenants totalisent au moins 222 jours effectifs à l’école, y compris la période de révision et d’examen.

Tout en souhaitant une bonne et heureuse année scolaire à tous les enseignants et élèves du pays, le professeur Tony Mwaba a appelé les parents à suivre régulièrement l’évolution du parcours scolaire de leurs enfants et de dénoncer, le cas échéant, toutes les antivaleurs dont ils peuvent être victimes.

Juste après son discours, le numéro un de l’EPST a visité quelques salles de classe du Collège Saint-Joseph, accompagné du ministre provincial de l’Éducation, Charles Mbutamuntu Lwanga, de Mme le Secrétaire Général intérimaire à l’EPST, Christine Nepa Nepa Kabala, de l’Inspecteur Général de l’EPST, Jacques Odia Musungayi et d’autres acteurs du sous-secteur. Objectif : encourager les élèves qui viennent de commencer une nouvelle année scolaire dans la paix, loin des mouvements de grève, une première en RDC depuis 20 ans, ce, grâce au combat sans relâche du professeur Tony Mwaba consistant à redonner au ministère de l’EPST ses lettres de noblesse.

Christian BELLA

Site Officiel MINEPST