Tony Mwaba met en exergue la production régulière des données statistiques pour la gestion et le pilotage du secteur éducatif congolais

Le Ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique, le Professeur Tony Mwaba Kazadi, a donné le go des travaux de validation des annuaires statistiques 2018-2019 et 2019-2020 et de lancement du Rapport d’Etat du Système Éducatif National (RESEN) en RDC. Cet atelier qui a eu lieu jeudi 20 mai 2021 à Kin Plazza dans la commune de la Gombe, est organisé par l’UNESCO dans le but de faire bénéficier aux participants, l’expertise de tous les acteurs du secteur éducatif (tant au niveau national qu’international), en vue d’enrichir le draft de ces annuaires, avant leurs publications et disséminations. Et l’information concernant le RESEN est donnée en vue d’obtenir l’adhésion de toutes les parties prenantes lors de son élaboration.

Dans son mot d’ouverture, le Patron de l’EPST, Président de la collision nationale pour l’UNESCO, a souligné que la production des annuaires statistiques va alimenter aussi bien la revue sectorielle que l’élaboration du RESEN 2021. Pour Tony Mwaba la publication de ces annuaires qui couvre l’ensemble du secteur de l’éducation, entre dans le cadre de la mise en place du Système d’information pour la Gestion de l’Education (SIGE), dont le développement repose sur 4 principes, à savoir :

– Un SIGE unique, qui couvre tout le secteur de l’éducation ;
– Un SIGE décentralisé, qui renforce l’autonomie des provinces dans la production de données statistiques ;
– Un SIGE s’appuyant sur les TIC, pour raccourcir le délai de production et réduire le coût du processus de collecte des données ;
– Un SIGE autonome et pérenne, qui fonctionne de manière régulière et financé sur ressources propres du gouvernement tout en acceptant l’appui et l’accompagnement des partenaires techniques et financiers.
A en croire le Ministre, par sa voix le gouvernement s’engage à matérialiser cette vision, afin que le SIGE soit fonctionnel et puisse produire régulièrement les données statistiques nécessaires pour la gestion et le pilotage du secteur. Tony Mwaba a également rappelé l’importance que revêt l’élaboration du RESEN pour un pays comme la RDC, qui est engagé dans le redressement de son système éducatif.

« L’analyse approfondie du système éducatif et les recommandations qui seront formulées vont servir à la prise de décision pour le développement du secteur. D’ores et déjà, le gouvernement s’engage à soutenir l’élaboration du RESEN pour son aboutissement heureux et promet de traduire en actions concrètes les recommandations qui seront formulées pour l’amélioration de son système éducatif », a-t-il déclaré.

Pour mémoire, le RESEN alimentera la Revue Conjointe de la Stratégie Sectorielle de l’Education et de la Formation 2016-2025, un grand moment de réflexion commune qui sera organisé à la fin de cette année. Ça sera l’occasion de faire le point sur l’état d’avancement des différentes réformes préconisées dans le cadre de cette stratégie, qui est en ligne droite avec les ODD4.

L’atelier de validation des annuaires statistiques et de lancement du Rapport d’Etat du Système Éducatif National a été également marqué par la présence du Ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire (ESU), Muhindo Nzangi, du Ministre des Affaires Sociales, Modeste Mutuishayi Mutinga, de la Ministre de la Formation Professionnelle, Arts et Métiers, Antoinette Kipulu Kabenga et du Représentant de l’UNESCO en République Démocratique du Congo, Jean-Pierre Ilboudo, qui pour sa part a souligné que la RDC fait partie des trois pays de l’Afrique Centrale qui ont réussi à produire leurs annuaires statistiques malgré la pandémie de la COVID-19 qui a paralysé le monde entier.

Christian BELLA

Site Officiel MINEPST