CIEAS

logo_CIEAS
banniere_CIEAS

Le Ministère de l’Education Primaire, Secondaire et Technique (MEPST) a bénéficié d’un appui technique et financier de la part de l’UNICEF en Juin 2015, dont les travaux ont porté d’une part sur un diagnostic destiné à prendre la mesure des capacités et potentialités en présence en vue de la mise en place d’un dispositif d’évaluation des acquis des élèves et des compétences professionnelles des enseignants, et d’autre part sur les options techniques à retenir et avancer une proposition de dispositif institutionnel à prévoir.

Sur la base des résultats de ces travaux, le Ministère de l’EPST a créé, par arrêté ministériel NoMINESPS-INC/CABMIN/0036/2016 du 27 Février 2016, une Cellule Indépendante d’Evaluation des Acquis Scolaires (CIEAS) dont l’objectif principal est de fournir des indicateurs qui devront contribuer à l’amélioration de la qualité des apprentissages des élèves et proposer des mesures de remédiation au niveau des programmes d’enseignement, des méthodes pédagogiques et de la formation des enseignants.

La création de cette Cellule technique du MEPST en tant qu’unité spécialisée dans l’évaluation des acquis scolaires et de la performance du système éducatif national de l’Enseignement Primaire et Secondaire, s’inscrit dans le cadre plus général de la Stratégie Sectorielle de l’Education et de la Formation (SSEF) 2016-2025, dont sa mise en œuvre est soutenue par le Projet d’Amélioration de la Qualité de l’Education (PAQUE).

Cette action gouvernementale réaffirme la volonté de l’Etat et sa priorité accordée à l’évaluation des acquis scolaires dont les résultats seront utilisés pour orienter ses politiques éducatives ainsi que les reformes de l’apprentissage et de l’enseignement.

         Smith MPAKA KIANSIKU

Coodonnateur de la CIEAS R.D.Congo

Date d’approbation:

15 juin 2016
Signature de l’accord de Don: 19 Avril 2017
Entrée en vigueur: 9 aout 20017
Date de clôture: 31 aout 2021
Coordonnateur du Projet: Jean-Marie MANGOBE, Secrétaire General à l’EPSP
Assistante exécutive: Wali BELADE
Entité de supervision: Banque Mondiale

Contexte

La République Démocratique du Congo a endossé le 21 janvier 2016 la stratégie Sectorielle de l’Education et la formation – SSEF (2016-2025). Le Projet d’Amélioration de la Qualité de l’Education (PAQUE), financé par le partenariat Mondial pour l’Education (PME), a été mis en place par le Ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel pour contribuer à la mise en œuvre de cette stratégie.

Le PAQUE a pour objectifs :

–  Amélioration la qualité de l’apprentissage dans l’enseignement primaire ; et

–  Renforcer la gestion sectorielle.

Composant et activité:

Les activités sont regroupées en trois (3) composantes :

–  Amélioration de la qualité de l’apprentissage dans l’enseignement primaire (65 millions $ US);

–  Renforcement du système d’Education de la Petite enfance (EPE) pour un service de qualité (2,2 millions $ US);

–  Normes et mécanisme nationaux d’assurance qualité validés ;

–  Amélioration des compétences des enseignants de l’EPE;

–  Amélioration efficacité des enseignants (27,2 millions $ US);

–  Formation initiale et continue des enseignants;

–  Mise en cohérence des politiques de formation et soutien administratif et pédagogique aux enseignants ;

–  Gestion des enseignants;

–  Soutient à la chaine d’approvisionnement de matériels pédagogiques d’apprentissage et d’enseignement (36 millions $ US);

–  Acquisition de matériels pédagogiques d’apprentissage et d’enseignement à l’échelle nationale ;

–  Renforcement des capacités de la DIPROMAD et de la chaine d’approvisionnement de manuel scolaires afin de rendre le système plus prévisible, économique et durable.

Renforcement de la gestion sectorielle

(21,8 millions $ US)

–  Institutionnalisation de l’évaluation standardisée des acquis scolaires des élèves : création de la CIES (2,5 millions $ US).

Zones ciblées

A l’exception des manuels scolaires qui serons distribués sur toute l’entendue du territoire national, neuf (9) provinces administratives (soit 12 provinces éducationnelles) ont été sélectionnées en fonction du taux de pauvreté, de scolarisation, des résultats aux examens et du genre : Equateur, Sud-Ubangi, Nord-Ubangi, Tshuapa, Mongala, Kasaï Central, Lomami et Tanganyika (en bleu foncé sur la carte).

Bénéficiaires

–  10 millions d’élèves scolarisés dans l’enseignement primaire bénéficierons gratuitement de manuel scolaires ;

–  3 millions d’élèves qui bénéficieront d’un meilleur enseignement grâce à la formation d’inspecteurs, des chefs d’établissement et d’enseignants ;

–  Institutionnalisation de responsabilité dans la chaine de soutien administratif et pédagogique au moyen de l’approche du financement basé sur la performance : approche PBF dans plus ou moins une vingtaine de sous-division et plus ou moins 1350 écoles primaires (18,2 millions $ US);

–  Soutien à l’éducation des filles (1,1 millions $ US);

–  Gestion, suivi et évaluation du projet(12,7 millions $ US);

–  Mise en œuvre des activités par les directions stratégiques et unités décentralisées du MESP;

–  Soutien à la coordination et au suivi-évaluation;

–  Enquêtes auprès des bénéficiaires pour l’implication des citoyens ;

–  Etude sur les facteurs du décrochage scolaire et les stratégies d’amélioration de la rétention et la rescolarisation des élèves;

–  Revue conjointe annuelle Etat-GLPE.

Rép. D. du Congo – Deuxième rapport annuel: Évaluation prospective de l’appui du PME à l’éducation au niveau des pays (RAPPORT FINAL – DEUXIÈME ANNÉE | MARS 2020)…. Télécharger