Problématique de la paie des enseignants : Des solutions idoines envisagées à l’EPST

La Vice-Ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST), Aminata Namasia, a présidé une séance de travail, mercredi 26 mai 2021, avec le comité de suivi de la paie des agents de l’État, les délégués de l’IFOD, l’Institution Financière de Développement, les représentants d’Equity Bank – BCDC, un échantillon représentatif des syndicalistes et les députés provinciaux des contrées qui enregistrent beaucoup de problèmes au sujet de la paie des enseignants.

Au cours de la rencontre que la Vice-Ministre de l’EPST a eu avec ses hôtes, il a été décidé de la mise en place de 4 sous-commissions pour régulariser la situation des professionnels de la craie, dans le partenariat qui lie le gouvernement de la République à Caritas-IFOD ; ceci dans le but de résoudre les difficultés relatives à la paie des enseignants. Ces sous-commissions se sont attelé sur la manière dont Caritas-IFOD procède à la paie des enseignants à l’intérieur du pays. Il s’agit de la Sous-commission d’examen de la dette du gouvernement envers IFOD, la sous-commission d’évaluation du protocole d’accord entre IFOD et le gouvernement, la sous-commission d’analyse opérationnelle et la sous-commission d’analyse de cartographie des opérateurs de paie.

Il était question de dessiner le contour du processus qui conduit à la paie des enseignants, afin de régler notamment la problématique des listings qui reprennent dans la plupart de cas les fictifs au détriment des vrais enseignants, mais également le problème d’ordre administratif entre Caritas-IFOD et Equity Bank – BCDC. La Vice-Ministre de l’EPST a appelé les membres de chaque sous-commission à un travail de qualité pour le bonheur des enseignants.

« Le problème qui touche nos enseignants est un problème général. Voilà pourquoi nous vous exhortons à bien travailler, pour nous proposer des solutions qui vont amener beaucoup de changement dans notre sous-secteur », a martelé Aminata Namasia.

L’objectif visé est de mettre définitivement fin à la lenteur qui caractérise la paie des enseignants dans les territoires et provinces où IFOD demeure l’opérateur.

Christian BELLA

Site Officiel MINEPST