L’EPST face à la deuxième vague de Covid-19 : Des vacances plus tôt que prévu !

C’est une décision du Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi, à l’issue d’une réunion du comité multisectoriel qu’il a présidé mardi au palais de la nation dans le cadre de la lutte contre le coronavirus. Les écoles vont fermer leurs portes ce vendredi 18 décembre 2020 sur toute l’étendue du territoire national, des vacances anticipées pour mettre les élèves à l’abri de la deuxième vague de la pandémie de Covid-19, dont la situation épidémiologique en République Démocratique du Congo présente des chiffres alarmants.

Cette mesure du chef de l’État est motivée par l’augmentation des nombres de cas du coronavirus dans le pays. L’Institut National des Recherches Biomédicales (INRB), a enregistré le 15 décembre 2020, 345 nouveaux cas confirmés sur 623 échantillons testés. 298 cas positifs à Kinshasa, 29 au Kongo Central, 12 au Maniema, 4 à l’Équateur et 2 dans le Haut Katanga. À cela s’ajoute 6 nouveaux décès et 86 guéris. Félix-Antoine Tshisekedi a donc pris des précautions idoines, pour éviter le pire dans les jours avenirs.

Les élèves vont bientôt commencer une période de vacances de Noël et de nouvel an, dont seul le Président de la République déterminera la fin, au regard de l’évolution de la situation épidémiologique.

Parmi les personnalités du pays qui ont pris part à cette importante  réunion, figure le Ministre de la Communication et médias, Jolino Makelele, le Ministre de la santé, Eteni Longondo, l’inspecteur Général de la police nationale, le Général Amuli, le conseiller spécial du chef de l’État en charge de couverture des maladies universelles, Docteur Roger Kamba, le Coordonnateur de l’équipe technique de la riposte contre la Covid-19, Docteur Jean-Jacques Muyembe.

Christian BELLA

leave a reply

Site Officiel MINEPST