Gratuité de l’enseignement de base: Catholique et gouvernement en accord!

Entre l’église Catholique et L’État congolais, les violons s’accordent quant à l’irréversibilité de la gratuité de l’enseignement primaire en RDC. 

L’échange entre le Ministre d’État, ministre de L’EPST Willy Bakonga et le Cardinal Fridolin Ambongo autour de leurs équipes respectives a été une occasion toute faite pour le réaffirmer même si un malentendu a gagné l’opinion suite à la dernière sortie médiatique du prelat catholique. Celui-ci appelait les parents à s’impliquer, au regard de l’intensification de la grève des enseignants dans certaines écoles catholiques, dans la prise en charge des enseignant, une déclaration que le cardinal a tenu à clarifier.

Depuis le début de l’année scolaire 2020-2021 plusieurs écoles Catholiques, élitistes pour la plupart, ont vu leurs salles de classe séchées par les enseignants revendiquant le deuxième pallier et bien d’autres avantages convenus dans le cadre du protocole de Bibwa.

Aujourd’hui un compromis semble être trouvé entre les deux grands partenaires éducatifs, pour non seulement harmoniser les vues entres eux, pour consolider la gratuité de l’enseignement primaire mais aussi stopper le retour au payement de frais de motivation signalée dans certaines écoles.

Quelques arrêtés du gouvernement provincial de Kinshasa vont aussi faire l’objet de revisitation profonde en vue d’une bonne canalisation des frais perçus par la province dans le but d’appuyer la gratuité de l’enseignement primaire, une réforme qui nécessite des moyens colossaux pour sa mise en œuvre.

Thierry Bwongo

Site Officiel MINEPST