Willy Bakonga fait le point sur l’enseignement élémentaire avec l’IFADEM

Le Ministre d’Etat, Ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST), Willy Bakonga, a réuni, ce mardi 28 janvier 2020, à son cabinet de travail, le comité de pilotage sur la qualité de l’enseignement. Cette réunion est en syntonie avec le programme Initiative Francophone pour la Formation à Distance des Maîtres (IFADEM). Il s’est agi d’un état des lieux de ce programme dans le dessein de rendre optimales les aptitudes des enseignants des écoles élémentaires (Primaire et Cycle d’orientation), fruit de la coopération entre l’OIF et la RDC, couché dans un accord signé en juillet 2011.

Avec l’appui de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) et le Centre Wallonie-Bruxelles, ce comité de pilotage se voit attribuer le rôle d’évaluer, chaque année, la qualité de l’enseignement dans ce programme ambitieux du gouvernement sur la gratuité de l’enseignement élémentaire. Dans son mot d’ouverture, le Ministre de l’EPST a circonscrit le cadre dans lequel ce programme a vu le jour et précisé les espaces géographiques retenus pour cette première expérience pilote, à savoir : la ville de Kinshasa, le Kongo central, le Kwango et l’ancienne province Katanga, avec deux sous-divisions, deux espaces numériques: Likasi et Kolwezi. Ce, en présence de la représentante de l’OIF en RDC, de la représentante du Centre Wallonie-Bruxelles en RDC et des membres du Comité de pilotage de l’IFADEM.

En ce qui concerne cette nouvelle expérience assistée par les nouvelles technologies de l’information telles que  l’ordinateur, le Smartphone, la bibliothèque numérique et la tablette, tout sera mis en œuvre pour une formation de qualité des apprenants. 

« …Aujourd’hui, IFADEM est présente dans les quatre provinces actuelles et cinq centres de ressources éducatives qui sont opérationnelles pour renforcer les capacités des enseignants dans les pratiques de classes » a fait savoir le ministre Willy Bakonga.

Il sied de retenir que l’IFADEM participe aux efforts internationaux pour assurer une éducation de base équitable, inclusive et de qualité pour tous. L’Organisation Internationale de la Francophonie et l’Agence Universitaire de la Francophonie se sont fixé pour objectif, à travers IFADEM, d’améliorer les compétences des instituteurs (maîtres) en poste dans l’enseignement du et en français. Des données que le numéro un de l’EPST a reconnues et encouragées.

Rigobert MUKENDI et James IYOLO

Share Button