Breaking News

EXETAT 2021 : Tony Mwaba donne le go des épreuves hors-session à Mbanza Ngungu

C’est à l’école conventionnée catholique Muenze A Velele, en Mbanza Ngungu dans la province du Kongo Central, que le Ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique, le Professeur Tony Mwaba Kazadi, a lancé officiellement les épreuves hors-session de l’Examen d’État édition 2021, qui commence ce lundi 12 juillet par la dissertation. C’était en présence du gouverneur de province, Atou Matubuana, de quelques députés nationaux, du conseiller principal du chef de l’État en charge de l’éducation, du ministre provincial de l’Éducation, du Secrétaire Général intérimaire à l’EPST, des plusieurs autorités provinciales, et des élèves finalistes.

Devant cette crème des acteurs du sous-secteur de l’EPST, le Professeur Tony Mwaba a conscientisé les élèves finalistes, de manière à les amener à plus de concentration et beaucoup de sérieux durant cette période d’examen, car ils représentent l’avenir de toute une nation, une exhortation que le Ministre a tiré d’un passage de l’hymne national, « nous peuplerons ton sol et nous assurerons ta grandeur ».

« Loin d’être un refrain, c’est tout un engagement des pères de notre indépendance vis-à-vis de la nation. Au-delà de peupler le sol, nous avons pris l’engagement d’assurer la grandeur de notre pays. Très chers finalistes, l’avenir de notre pays est entre vos mains et il va se jouer aujourd’hui. On ne peut pas assurer la grandeur de notre pays si nous ne sommes pas capables de piloter son avenir. Pour assurer la grandeur du Congo, nous devons être meublés des compétences morales, intellectuelles et managériales », a déclaré le Patron de l’EPST.

Le Ministre a rappelé aux finalistes qu’ils sont devant leur responsabilité et que l’examen d’État est une évaluation de tout ce qu’ils ont appris durant leur cursus scolaire, un moment important de savoir si ceux qui vont diriger le pays demain savent lire et écrire, développer un sujet, poser des problématiques et proposer des solutions. Et aux surveillants, le Professeur Tony Mwaba les a invités à laisser les finalistes passer tranquillement leurs épreuves et à ne pas communiquer des réponses.

Après l’école conventionnée catholique Muenze A Velele, le numéro 1 de l’EPST a également visité deux autres centres de Mbanza-ngungu, le Lycée Bakanzi et l’institut Nsona Nkulu (ex- collège Saint Germain), dans le quartier Nsona Nkulu. Partout où il est passé, le Professeur Tony Mwaba a constaté le respect des gestes barrières dans les salles de passation de l’examen au regard de la troisième vague de la Covid-19, ainsi que celui de l’interdiction formelle de l’accès des téléphones portables, comme il l’avait instruit.

La République a enregistrée cette année 830.164 candidats pour le cycle long, reparti dans 2.456 centres et 5.738 candidats pour le cycle court, reparti dans 296 centres.

Christian BELLA

Site Officiel MINEPST