Tony Mwaba se félicite de son itinérance à Kinshasa et oriente les PROVED pour une bonne gouvernance

Le Ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique, le professeur Tony Mwaba Kazadi a effectué, ce lundi 7 mars, une visite d’itinérance et d’orientations dans la Ville Province de Kinshasa, une deuxième descente sur le terrain après celle du Kongo-Central. C’est la grande salle du Collège Don Bosco de Masina qui a servi de cadre pour la présentation des états des lieux de cinq provinces éducationnelles que compte la capitale de la République Démocratique du Congo.

 

Cette séance de travail a permis au patron de l’EPST de donner des orientations aux différents Directeurs Provinciaux (PROVED), une ligne de conduite qui s’inscrit dans sa politique du redressement du sous-secteur et de la consolidation de la gratuité de l’enseignement primaire. C’était en présence de Mme Secrétaire Général intérimaire à l’EPST, Christine Nepa Nepa, de l’inspecteur Général de l’EPST, Jacques Odia, du Ministre Provincial de l’Education de Kinshasa, Charles Mbutamuntu, des députés nationaux, des syndicalistes, des membres de la société civile et d’autres acteurs ou partenaires du sous-secteur.

Dans leurs présentations, les différents PROVED sont revenus sur la marche de leurs provinces éducationnelles. Il se dégage que la gratuité est appliquée à 100% à Kinshasa/Lukunga, Kinshasa/Funa, Kishasa/Tshiangu, Kinshasa/Mont-Amba et Kinshasa/Plateau, avec comme impact positif : l’amélioration des conditions salariales des enseignants, l’augmentation des effectifs des établissements scolaires publics et un nombre considérable des enfants qui ont retrouvé le chemin de l’école.

Ces acteurs ont abordé plusieurs autres questions dont la mécanisation de certains bureaux gestionnaires qui demeurent non mécanisés jusqu’à ce jour. Ils ont également soulevé la problématique des bulletins qui sont toujours livrés en retard, d’où ils proposent un nouveau fournisseur.

Concernant le redressement du sous-secteur, les PROVED ont rassuré au professeur Tony Mwaba qu’ils sont engagés dans sa politique de lutte contre les antivaleurs pour une bonne gouvernance. Ils ont aussi adopté la stratégie des réunions hebdomadaires pour une évaluation permanente du sous-secteur.

Beaucoup de choses ont été dites, et les sujets qui n’ont pas été relevés, ont été ramenés à la surface par les partenaires qui étaient présents dans la salle. Ils ont mis à la disposition des PROVED des informations qui vont leur permettre d’améliorer les choses.

Le patron de l’EPST s’est félicité des états des lieux de chacune des provinces éducationnelles et a invité les acteurs à privilégier le travail de terrain.

“Je vous demande une seule chose, le travail, parce que j’ai une obligation des résultats. C’est par l’implication de tous que nous allons réussir le redressement du sous-secteur et la consolidation de la gratuité de l’enseignement primaire. Je suis satisfait de la mise en œuvre de cette réforme, car nous avons déjà dit qu’elle est non négociable ! Mais s’il y a ceux qui continuent à refuser de le comprendre, nous allons les sanctionner, les mettre hors d’état de nuire”, a déclaré le professeur Tony Mwaba.

Le ministre tient à ce qu’après cette séance de travail, que tous les problèmes soient résolus au niveau des provinces éducationnelles et a promis de répondre positivement aux différentes préoccupations des PROVED.

“Après ici, nous voulons sentir un changement dans la manière de faire de tous les cadres”, a conclu le Ministre de l’EPST.

Christian BELLA

Site Officiel MINEPST