Kolwezi : Tony Mwaba lance l’EXÉTAT 2022 sous le sceau de la rigueur et de l’excellence

“C’est ici le lieu de rappeler que la lutte contre les antivaleurs dans le sous-secteur de l’EPST en général et à l’Examen d’État en particulier doit demeurer tous les instants. Cette session doit être entourée de toutes les mesures de sécurité que requiert notre volonté commune de délivrer les diplômes d’État aux seuls candidats méritants. Tout cas de fraude, de substitution ou de mercenariat sera sévèrement sanctionné”, a déclaré le ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST), le professeur Tony Mwaba Kazadi, lors de son discours de lancement de la session ordinaire de l’Examen d’État, édition 2022, ce lundi 18 juillet, à l’Athénée Hewa Bora (Ex Athénée Royal de Kolwezi) dans la province du Lualaba.

Dans son intervention, le patron de l’EPST a apporté des éclaircissements sur les effectifs des centres et des candidats soumis à ces épreuves de 4 jours sur l’ensemble du territoire national.

“Comme aux épreuves hors session, 2653 centres de passation sont ouverts pour recevoir 918.620 candidats dont 42% sont des filles”, a précisé le professeur Tony Mwaba.

Le numéro un de l’EPST a souligné également la démarcation qui existe entre l’EXÉTAT 2022 et les éditions antérieures.

“La session ordinaire de l’Examen d’État 2022, se démarque de toutes celles qui l’ont précédé. Elle porte en effet le saut d’une grande réforme, initié à travers l’arrêté ministériel N° 033 du 04 mars 2022, portant modification de quelques dispositions de l’arrêté ministériel N° 0493 du 23 mai 2017, qui dispose entre autres, que désormais ne sera éligible à l’obtention du diplôme d’État, que le candidat qui aura obtenu au moins 50% dans l’une de deux branches essentielles de son option et réaliser 50% du total des points à l’Examen d’État et de l’école”, a dit Tony Mwaba.

Le ministre a choisi cette occasion pour exprimer toute sa gratitude au Président de la République, chef de l’État, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, qui lui a confié le ministère de l’EPST et lui a chargé de traduire en acte la grande vision qu’il a pour le Congo, à travers la formation des enfants.

Cette cérémonie a été marquée également par la présence de Mme le Gouverneur intérimaire de province, des députés nationaux, du Président de l’Assemblée provinciale et des cadres et agents de l’EPST de la Grande Province du Katanga démembrée.

Juste après le lancement de l’Examen d’État 2022, le professeur Tony Mwaba a pris la route pour rentrer à Lubumbashi via Likasi où il a fait ses études primaires pour procéder à la remise de bancs, dans le cadre de la Campagne ”Pas une école sans bancs”.

Christian BELLA

Site Officiel MINEPST