ENSEIGNEMENT MATERNEL : PREMIER SYMPOSIUM DE LA LANGUE MATERNELLE

La journée du lundi 21 février 2022 restera marquer d’une pierre blanche par l’ouverture du premier Symposium de la langue maternelle. Cette cérémonie s’est déroulée à Kinshasa sous le thème : « l’Afrique est-elle prête pour l’enseignement multilingue basé sur la langue maternelle africaine de l’apprenant ? ». Ce colloque est finalisée dans l’objectif de partager les expériences de l’efficacité de l’apprentissage en langue nationale en Afrique. Il sera également question de proposer des pistes de solutions concrètes en vue de la mise en œuvre effective et efficace de l’enseignement en langue maternelle en RDC. Le go a été donné par la Ministre de la Culture et Art Catherine, KATHUNGU FURAHA.
Organisées par l’Asbl Yes Africain en partenariat avec l’UNESCO, ces assises de trois jours vont réunir les chercheurs, professeurs, praticiens, linguistes, enseignants et autres acteurs du secteur éducatif. C’est une activité qui s’inscrit dans le cadre de la journée internationale de langue maternelle célébrée le 21 février de chaque année.
En effet, les expériences du Cameroun et du Burkina Faso sur les enseignements multilingues dans leurs pays respectifs a permis aux participants de dégager les forces, les faiblesses ainsi que les défis de l’apprentissage multilingue déjà expérimenté dans ce deux pays, a souligné Mireille KASONGO MUNANGA, Administratrice déléguée de l’Asbl Yes African Rdc.
Elle a rendu un vibrant hommage à l’un de pionnier de l’ enseignement en langue maternelle, feu le professeur Bienvenu SENE MONGABA qui fût également promoteur de l’institut bilingue NSENE ÉTIENNE, situé dans la périphérie de Kinshasa. Cette école existe depuis 2013 et les enseignements sont bilingues.
La représentante de la fédération Wallonie Bruxelles en RDC, Catherine Bray, a pour sa part, profiter de l’occasion pour présenter et lancer le prix littéraire « Séne Mongaba », en mémoire de ce pionnier.
Par la même occasion, le représentant de l’UNESCO en RDC, Dr Jean-Pierre ILBOUDO, a précisé que cette journée permet de préserver la diversité linguistique et culturelle à travers le monde car l’éducation multilingue basée sur la langue maternelle est un élément clé dans l’éducation, a-t-il renchéri. Ainsi, il a invité les participants à profiter des expériences de certains pays pour proposer des alternatives pouvant permettre d’améliorer la qualité des apprentissages en RDC.
La Ministre de la Culture et Art de la RDC dans son speech a précisé que la promotion et l’apprentissage en langue maternelle ou en langues nationales est un miracle culturel du moment qu’elle permet aux peuples de garder leur authenticité culturel. Aussi, ce type d’apprentissage facilite la compréhension chez les enfants en âge d’aller à l’école et réduit tant soit peu le risque d’échec dans le milieu scolaire.
Ce symposium est une opportunité pour ces chercheurs, linguistes, enseignants, inspecteurs et autres acteurs œuvrant dans le secteur de l’enseignement. Grâce aux expériences qui seront partagées l’on pourra déceler les maux qui rongent le Secteur éducatif congolais, a martelé Catherine KATHUNGU FURAHA. Il est aussi un appel lancé à tous les acteurs soucieux du développement du système éducatif congolais à tout mettre en œuvre pour qu’enfin les langues nationales ou les langues maternelles soient intégrées et enseignées à tous les niveaux d’apprentissage pour pouvoir contribuer ainsi, non seulement à l’amélioration qualitative de l’éducation mais aussi à la promotion des valeurs véritables, gage de l’authenticité linguistique et culturel pour la RDC.
Notons que d’autres questions seront également abordées lors de ces assises à savoir : le rôle du préscolaire dans l’enseignement multilingue basé sur la langue maternelle ; les outils et les ressources pour un enseignement multilingue de qualité basé sur les langues maternelles africaines ; les actions menées par le gouvernement dans la promotion des langues maternelles ; enfin la présentation du projet «apprendre dans ma langue».
Magalie MUSSA OMBA

Site Officiel MINEPST