Reprise des cours en RDC : Willy Bakonga rassure que toutes les dispositions sanitaires seront prises pour protéger les élèves.

La RDC tend vers une reprise progressive des cours. Les conditions du retour des élèves sur le chemin de l’école ont été discutées et approuvées au cours d’une journée de réflexion qui a permis au Ministre d’État, ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique Willy Bakonga et son vice ministre Didier Budimbu de réunir un échantillon représentatif des acteurs du sous-secteur de l’EPST, syndicats d’enseignants, associations de parents d’élèves, responsables d’écoles et des partenaires techniques et financiers du ministère. Un véritable débat démocratique qui s’est soldé sur une note d’espoir ce jeudi 14 mai 2020 au Complexe Scolaire Kimbuta dans la commune de Kasa-Vubu.

Après plusieurs préoccupations soulevées dans la salle, le Ministre d’état Willy Bakonga a rassuré la famille éducationnelle que toutes les dispositions seront prises pour ne pas exposer les enfants au risque de contamination.

« Nous voulons que les écoles reprennent mais en respectant les conditions d’hygiène pour protéger nos enfants. Nous allons disponibiliser des kits sanitaires, lavages des mains etc. Et un thermomètre pour prendre la température de chaque élève avant d’entrer en classe. Le gouvernement ne peut pas permettre une reprise des cours sans prendre certaines dispositions », a souligné le ministre.

Les assurances du numéro un de l’EPST ont convenu tous les participants, qui ont donné leur accord pour une réouverture des écoles dans les provinces qui n’ont enregistré aucun cas confirmé du Covid19, émaillé d’une reprise progressive des
activités scolaires dans les entités touchées par ce virus mortel. Cet état d’esprit a poussé Willy Bakonga à évoquer la nécessité d’entériner cet engagement collectif.

« Il faudrait aussi que l’on signe un procès verbal, qui va acter cette décision consensuelle de reprise des cours », a-t-il indiqué.

La signature de ce procès verbal, est un message fort que lance les acteurs du sous-secteur de l’EPST, celui de refuser toute idée d’une année blanche en RDC mais aussi de veiller au grain sur les conditions de sécurité sanitaire dans les écoles, pour barrer la route au covid-19.

Christian BELLA

Share Button