Recensement des NU en RDC: Le fichier complet sera prêt au seuil du mois de mars.

Le fichier complet des « nouvelles unités » de la RDC sera disponible avant le 15 mars prochain, l’annonce a été faite le jeudi 27 Février 2020, par le comité technique national mise en place par le ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPSP), pour le traitement et la validation des données provenant des provinces. Le ministre d’Etat, ministre de l’EPST Willy Bakonga s’est rendu lui-même sur place  à Mbuela lodge, à Kisantu dans le Kongo Central, où les membres de ce comité travaillent en atelier, pour s’enquérir de l’évolution des travaux et les booster à l’excellence.

Le ministre d’Etat a reçu les explications claires, qui lui ont permis de se faire une idée générale de l’évolution du recensement des « nouvelles unités », un travail de dur labeur qui consiste à compiler, toiletter, évaluer le coût estimatif, avant de valider les données venues des 48 provinces éducationnelles que compte le pays.

« Les équipes ont été déployées sur le terrain, les données sur ces nouvelles unités commencent a être remonté, ici à Mbuela, le comité national technique est en train de les traiter et les compiler,  pour que ces données soient disponibles avant le 15 mars », a déclaré Valère MUNSYA, membre du comité et Secrétaire Permanent du SPACE. 

Une fois terminé, ce fichier permettra au Service de Contrôle et de la paie des Enseignants (SECOPE),  de procéder au payement des nouvelles unités ainsi identifiées, tel que promis par Willy BAKONGA, qui a choisi cette occasion pour donner des nouvelles orientations, dans le souci de garantir la fiabilité des données.

« Nous sommes en train de collecter progressivement les données et il faut que ces données soient fiables, des données qui répondent aux normes. Nous devons nous limiter rien qu’aux écoles qui ont les arrêtés, l’objectif étant de doter notre système éducatif d’un fichier fiables, sincères et correctes » a-t-il martelé.

Après le paiement de 132.000 enseignants non payés, le ministre d’Etat surnommé « Monsieur gratuité« , considère l’identification ainsi que la prise en charge dès avril prochain des nouvelles unités, une prouesse de plus, réalisée en moins d’une année seulement après le lancement en septembre dernier de la gratuité de l’enseignement primaire, une réforme phare du quinquennat du président de la République Félix-Antoine Tshisekedi.

Willy Bakonga pilote cette réforme avec succès et efficience.

Christian BELLA

Share Button