Gratuité de l’enseignement primaire s’invite au Forum mondial de l’Education: Bakonga partage l’expérience de la RDC

Le Ministre d’Etat, Ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST), Willy Bakonga, a partagé l’expérience des progrès réalisés en République démocratique du Congo, sur la gratuité de l’Enseignement primaire, lundi 20 janvier 2020, premier jour des travaux de ce Forum mondial de l’Education qui se tient du 20 au 22 janvier 2020, au Lancaster House de Londres (Grande Bretagne).

Selon le Ministre de l’EPST, qui fait partie de la délégation de la RDC parmi les 1 263 participants à ce Forum, cette réforme de la gratuité a permis à 4 millions nouveaux élèves d’aller à l’école. Cependant, « il y a d’immenses défis à relever comme la pléthore d’élèves et la qualité de l’Enseignement à améliorer », a-t-il reconnu.

Ces assises (de trois jours) se focaliseront sur plusieurs questions, notamment l’éducation à offrir aux jeunes qui représentent 16% de la population mondiale, la manière dont il faut garantir l’égalité des chances dans l’apprentissage pour tous les élèves du monde, mais surtout sur les écueils à une formation de qualité pour ces apprenants.

« Le temps fort de ce forum a été principalement dominé par les échanges d’expériences de beaucoup de pays. Et nous, en RDC, sous l’impulsion de Son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, nous nous engageons résolument sur la voie de la gratuité de l’enseignement pour permettre à de nombreux enfants à l’âge scolaire d’aller à l’école et de répondre véritablement aux attentes fortes des parents et surtout pour le développement et la croissance de la République », a-t-il souligné.

Au terme du Forum mondial de l’Education, les participants seront appelés à présenter des résolutions pertinentes, conformément à l’agenda 2030 des Nations Unies et aux objectifs du développement durable.

Pour rappel, ce Forum est une initiative du gouvernement britannique en collaboration avec les universités d’Oxford et de Cambridge ainsi que les Multinationales comme Microsoft, pour sauver un grand nombre de générations futures et leur garantir l’accès à une éducation de qualité.

Christian BELLA

Share Button