EPST : Le Service National d’identification des élèves impose le modèle Kongo central1 aux autres bureaux provinciaux de Kinshasa

l’issue  d’une réunion de restitution tenue le 14 Octobre 2019  dans la salle de réunion du Service National D’identification des Elèves avec les quatre chefs de divisions des Bureaux Provinciaux Ville de Kinshasa et les chefs des divisions titulaires de la Direction  Nationale, la Directrice chef de service de cette direction a instruit à ses collaborateurs de doter à  chaque agent collecteur des donnés des outils de travail  et  surtout s’inspirer de la méthodologie de travail du bureau provincial du Kongo central1.

 

Le Kongo central 1 est aujourd’hui un modèle pour le Service National d’identification des élèves  à cause de la manière dont il a su appliquer la décentralisation des travaux à travers ses antennes. Ce qui  a permis au bureau provincial du sernie dans le Kongo central 1, précisément dans la ville Matadi, de finaliser le travail d’identification et même livrer directement les cartes d’identification aux élèves dans cette partie du pays. 

Le constat a été fait par Mathilde INZUN ON’SAK-ATOM,  directrice chef de service du Sernie lors de son récent passage au Kongo Central1. Désormais a-t-elle indiquée, les données manuscrites ne seront plus acceptées. Chaque agent devrait se munir d’une clef USD  qui lui sera délivrée à partir de l’école. Ensuite, la réception des donnés des élèves se fera directement au centre de traitement. Les écoles recevront juste après une copie pour des corrections éventuelles, ce qui permettra d’entamer un suivi régulier du cursus scolaire des élèves.

  La Directrice chef de service  a également signifié aux   quatre chefs de divisions de Kinshasa de mettre à la disposition de chaque agent collecteur des données des outils de travail pouvant aboutir à la réussite du travail d’identification. Cette dernière a aussi interdits aux centres provinciaux des traitements d’accepter les données manuscrites.

Par ailleurs, les chefs des divisions du service national d’identifications des élèves sont invités à veiller au respect de la structure provinciale telle que stipulée par les textes légaux.    Cela en vue d’éviter les effectifs pléthoriques. Il est strictement Prohibé   de procéder au recrutement des nouvelles unités rappelle Mathilde INZUN ON’SAK-ATOM.

 Dans la perspective d’améliorer qualitativement l’enseignement en RDC, le Sernie à travers ses nouvelles instructions fait de la lutte contre les anti- valeurs dans le milieu scolaire, son cheval de bataille.  

 Magalie MUSSA et Femy MBAYI

Share Button