banniere_sige1

Financement de la Banque Mondiale,Appui technique de l’UNESCO

La production régulière des statistiques scolaires constitue une grande préoccupation pour le secteur de l’éducation compte tenu du contexte actuel caractérisé par la mise en œuvre de la stratégie sectorielle de l’éducation et de la formation 2016-2025 qui est en voie d’être aligné (alignement de la stratégie sectorielle sur l’ODD) ainsi qu’au regard de multiples projets appuyé par les différents partenaires au développement dans le secteur de l’enseignement primaire et secondaire sans oublier la nouvelle vision du gouvernement celle d’avoir un SIGE unique, pérenne et autonome, décentralisé et basé sur les TIC.

Le Ministère de l’EPSP avec ses 81.494 écoles, 753.447 enseignants et 19.216.407 élèves, accorde une grande importance à la production des données statistiques qui lui permet d’opérer la planification, la mise en œuvre et le suivi-évaluation des programmes et projets. il permet aussi au gouvernement de faire  le suivi-évaluation des engagements internationaux auxquels le pays a souscrit : Objectif de l’EPT en 1990 /OMD en 2000    et  ODD en 2015.


SYSTÈME D’INFORMATION POUR LA GESTION DE L’EDUCATION (SIGE)

Projet SIGE & Carte Scolaire Numérique 

Présentation du SIGE

Compréhension du Concept SIGE

 Le Concept « SIGE » doit être compris comme étant un ensemble de méthodes et procédures, des matériels et expertises, des techniques et stratégies utilisés pour la collecte, le stockage, le traitement et la diffusion de données et/ou d’informations fiables de manière opportune pour la Gestion et le Pilotage Stratégique du Système Educatif, conformément aux objectifs de la politique éducative en République Démocratique du Congo;

  • Il permet de gérer les données et/ou les informations des trois (3) Ministères en charge de l’Education, à savoir: EPSP, ESU et MAS y compris les Etablissements gérés par le Nouveau Ministère de la formation professionnelle, Artisanat, Arts et Métiers (Min. FPAAM).
  • Il couvre 4 axes : Informationnel, Organisationnel, Technologique et Capacités qui intègrent les sous composantes du projet: Méthodes et Stratégies de diffusion des données, structure organisationnelle, l’Application, l’Expertise et les équipements;
  • En effet, le projet SIGE et Carte scolaire est une sous-composante du Projet de Renforcement des Systèmes de Développement Humain (PRSDHU) financé par la Banque Mondiale au profit du Gouvernement Congolais et pour la mise en œuvre de laquelle, l’UNESCO apporte une assistance technique et parfois financière.
  • Ce projet a été initié dans l’objectif d’aider à la mise en place d’un Système d’Information pour la Gestion de l’Education(SIGE) et d’une carte scolaire articulée aux technologies de l’information et de la communication (TIC) afin d’améliorer la planification et la gestion du système éducatif par la production et la dissémination régulière des données statistiques.

Tout commence  par l’adoption en 2013 de la vision du gouvernement avec l’appui de ses  partenaires, de  Construire un Système d’information « efficace » pour la Gestion et le pilotage de l’Education (SIGE), reposant sur 4 principes de base, à savoirUn SIGE unique , décentralisé, basé sur les TIC, pérenne et autonome.

Un SIGE Unique: Intégrant l’ensemble de tous les sous-secteurs de l’éducation : EPSP, ESU, ENF, FPAAM) et prenant en compte les besoins d’information de tous les utilisateurs.

Un SIGE décentralisé: poursuivant la décentralisation qui est une option définie dans la constitution (cfr. loi sur la décentralisation). Un SIGE qui renforce donc l’autonomie des provinces dans la production des données statistiques désagrégées et plus détaillées.

Un SIGE Pérenne et autonome: qui n’est pas tributaire du financement extérieur donc un SIGE qui renforce le leadership national dans le financement avant de recourir à l’appui des partenaires extérieurs (avec des modalités et des processus maîtrisés par les acteurs  et intégrés dans la pratique quotidienne).

Un SIGE basé sur les TIC: Utilisant les outils de la nouvelle technologie de l’information et de la communication pour  raccourcir les délais, améliorer le traitement et élargir les possibilités et les forme de dissémination pour toucher un large public.

Sur le plan ou l’axe Technologique:  Le projet SIGE a développé un outil ou une application que nous appelons « SIGE-RDC« . Mais au juste, c’est quoi l’application SIGE RDC et  quelle est son importance? 

  • L’Application SIGE RDC est un outil, un logiciel ou un programme de traitement automatique des données et de publication sur Internet des annuaires statistiques de l’éducation ainsi que de la  géo localisation des établissements scolaires en République Démocratique du Congo.
  • Cette application utilise un SGBD appelé SQL Server qui a comme plate forme le Web donnant la possibilité à toute personne de y accéder à distance (donc les données publiées peuvent  être vu simultanément au niveau local, provincial,  national et international) contrairement  au SGBD « ACCESS »  que le Ministère utilisait avant 2013 qui n’était qu’un Système de gestion local et bureautique avec un nombre d’enregistrement limité.
  • L’Application SIGE RDC a été conçu en tenant compte de la nouvelle vision du gouvernement (d’un SIGE unique, décentralise, basé sur les NTIC, pérenne et autonome) dans la mesure où :
  • Elle a intégré les données Statistiques de tous les Ministères en charge de l’Education, à savoir: EPSP, ESU, EPT et Affaires Sociales (ENF).
  • Elle contient une base des données couplées à une application dédiée aux téléphones mobiles, Ordinateurs portables et Fixes, Tablettes et autres (donc une application qui s’adapte à tout type d’appareils de manière transparente pour l’utilisateur)
  • Elle permet une collecte des données couplée à la saisie en local avec des possibilités de travailler hors connexion tout comme en ligne.
  • Ses données sont logées dans un Serveur sécurisé dans le Claud (Nuage/ Satellites) mais géré par des Experts Informaticiens du pays, assisté par nos amis de l’Unesco et du Cabinet Vivializ.
  • Cette application comprend 5 portails ou Interfaces (espaces de travail), à savoir :                                                                   

1. Le Portail du Logithèque (pour le téléchargement des outils et manuels d’installation de notre application)

2. Le Portail SIGE RDC Responsive (espace de travail dans lequel les OPS accèdent aux masques de Saisie)

3. Le Portail du Client de SYNCHRONISATION  (permet d’envoyer les données saisies dans le serveur  central)

4. Le Portail de la Carte scolaire Numériques & thématiques (cartes géo-référentielles ou d’emplacement des écoles)

5. Le Portail du Reporting (permet au Traitement et à la Dissémination, ordonner la génération automatique des annuaires et leurs diffusions en ligne )

Les avantages de cette application

  • Saisie directe des données au niveau local (fiabilité) et Génération automatique des annuaires;
  • Diffusion des données en ligne (la dissémination sur Web et consultation des données produites à temps réel grâce à son portail du Reporting) donnant ainsi l’accès à toutes les couches (consommateurs et acteurs impliqués dans la chaine de production)
  • Réduction des coûts et du délai de production des données inférieurs aux anciennes méthodes et techniques que l’ont utilisaient
  • Une maintenance de projet facilitée (une seule feuille de style, un seul fichier HTML, etc.)
  • Une mise à jour transparente et un déploiement multiplateformes (logiciel adapté à tous les appareils)

Exigences et faiblesses : 

  • Cela implique plus d’investissement au niveau de la conception et du développement
  • De bonnes connaissances techniques, et une veille technologique constante, sont indispensables (formation continue des administrateurs et informaticiens)

Historique (évolution)

    • Au cours des années 90 et 2000, période creuse dans la production régulière des données statistiques
    • Entre et 2005 et 2009, mise en place du SIGE fonctionnel et pérenne avec l’appui de la BAD (projet PASE)
    • Entre 2010 et 2013 appuis par les Partenaires (UNESCO, UNICEF, BM) pour éviter la rupture
    • A partir de 2012, accompagnement par l’UNESCO pour la décentralisation du SIGE (Katanga puis Kongo central)
    • A partir 2013/2014, appui à la décentralisation à l’Equateur et au Kasaï Occidental par le PROSEB
    • Appui en équipements (Ordinateurs et serveurs) par l’UNICEF
    • En Octobre 2013, adoption d’une vision pour un SIGE unique, décentralisé, basé sur les TIC et pérenne
    • Existence d’une Cellule Technique des Statistiques de l’Education (CTSE) au niveau central, coordonnée par le DEP/EPSP et comprenant des agents de l’EPSP, ESU et DGENF + l’INS (12 membres dont 8 informaticiens)
    • Existence de CTPSE à Lubumbashi, Kongo Central 1, Kananga, Mbandaka, Nord Kivu 1 et Sud Kivu (même configuration) coordonnées par les PROVED
    • La CTSE et les CTPSE sont équipées d’ordinateurs et de serveurs, Tablette, modem, Groupe électrogène sans oublier les installations de la connexion Internet
    • Les membres des CTSE et CTPSE ainsi que les OPS sont formés à la saisie, au traitement et à l’analyse des données statistiques, Ils sont réellement impliqués dans le processus de production des données statistiques depuis quelques années pour la plupart.

Partenariat et Rôles (PTFS, Agences Gouvernementaux et responsabilités)

L’UNESCO est le chef de fils des Partenaires du gouvernement en matière de l’Education en RDC, dans ce cadre, son Rôle et/ou sa responsabilité est de mobiliser le Bureau UNESCO de Kinshasa, le Programme CapED, l’IIPE et l’ISU pour apporter une assistance technique au Ministère EPSP et au secteur de l’Education dans l’utilisation des TIC pour le développement d’un SIGE et d’une Carte Scolaire numérique.

Zones d’intervention du Projet: Niveau central (Secteur de l’Education EPSINC, ENF, ESU, ETP), Niveau Provincial : phase 1 (Equateur, Kassaï Occidental) avec extension au Nord et Sud Kivu ; phase 2 (Katanga, Bas-Congo, Maniema, Province Orientale) Phase 3: toute la République.  

Structure organisationnelle et Organigrammes

Le Comité de Pilotage du SIGE est constitué de 16 Postes

– Un Président : Ministre de l’EPSP, Un 1èr Vice-président : Ministre de l’ESU,  Un 2ème Vice-président : Ministre des Affaires Sociales (MAS) ,                                                                   

– Un Rapporteur Général : S.G à l’EPSP, Un 1èr Rapporteur Adjoint : S.G à l’ESU, Un 2ème Rapporteur Adjoint : S.G au MinAS,

– Membres: Ministre du Budget, Ministre des finances (CFEF), Directeur de la DIGE, Directeur de la DEP/ESU, Directeur de la DGNEF/MAS, les PTFs ( Unesco, Banque Mondiale, Unicef, ACCELER 1!-2!, etc…)

Le Comité Technique du SIGE est constitué de 14 membres

Un Coordonnateur (EPSP), deux Coordonnateur Adjoints (ESU et MAS), Six Informaticiens (4EPSP, 1ESU, 1MAS), Quatre Analystes/Statisticiens (2EPSP, 1ESU, 1MAS) *Un Secrétaire rapporteur, un Point focal des PTFs (Unesco),

L’Administration Technique de l’Application SIGE-RDC est constituée de 12 Experts Informaticiens venus de tous les sous secteurs de l’Education (ESU, EPSP, MAS, etc).

DIFFERENTS ORGANIGRAMMES DU PROJET SIGE ET CARTE SCOLAIRE NUMERIQUE

Télécharger l’Organigramme du Projet SIGE ici….

 

Stratégie de mise en œuvre, Chaîne production et d’utilisation des données du Ministère de l’EPSP

La chaîne de production des données statistiques de l’EPSP comprend deux niveaux :

le Niveau Central et le Niveau Local

Chaîne de production :

Au niveau central

  • Identification des besoins d’information :
  • Conception/actualisation d’outils de collecte
  • Validation d’outils de collecte (Questionnaires statistiques:
  • ST1= Maternel,
  • ST2= Primaire,  
  • ST3= Secondaire)
  • Déploiement des Cadres centraux pour l’Internalisation et Installation des Cellules Techniques
  • Formation des enquêteurs centraux (OPS, Informaticiens et Analystes/Statisticiens)
  • Dépouillement, contrôle de cohérence, codification et saisie des données à Kinshasa
  • Traitement des données statistiques au niveau central (CTSE) et présentation des Drafts
  • Analyse des données statistiques (des annuaires provinciaux au niveau national)
  • Validation des données statistiques (des annuaires provinciaux au niveau national)
  • Diffusion des données  statistiques (annuaires national et provinciaux) en ligne dans le Site du Ministère de l’EPSP (eduquepsp.education) et sur papiers (annuaires physiques)

 

Chaîne de production :

Niveau local

  • Lancement de la Campagne par les Cadres Centraux au niveau du chef lieu des provinces
  • Formation et déploiement des enquêteurs provinciaux dans les Sous-divisions (Centres de regroupement des Ecoles)
  • Remplissage du questionnaire par les chefs Etablissements Retour des questionnaires au niveau de la Division provinciale pour vérification et expéditions à Kinshasa (pour les provinces non-décentralisées)
  • Internalisation des applications et Installation et/ou renforcement des Cellules Techniques (CTPSE) par les Experts Centraux
  • Formation des OPS, Informaticiens et Analystes/ Statisticiens et lancement de la Saisie
  • Apurement ou nettoyage de la base des données et production des drafts annuaires par le Informaticiens

Réalisations/Résultats ( les Livrables du Projet)

  • L’annuaire national et le document « statistiques de poches » 2013-2014 ont été produits et disséminés (avec l’appui technique et financier de l’UNESCO)
  • L’annuaire national et le document « statistiques de poches » 2014-2015 sont en finalisation (avec l’appui technique et financier de l’UNESCO)
  • Les données 2015-2016 du Kasaï Occidental (Kasaï Central et Kasaï) et de l’Equateur (ancienne province) sont disponibles en ligne sur le site du Ministère (PROSEB et Projet SIGE)
  • Les données 2015-2016 du Nord Kivu et du Sud Kivu sont en train d’être saisies (Financement UNESCO)
  • Les données 2015-2016 des anciennes provinces du Katanga, du Kongo central, du Maniema et de ma Province orientale seront collectées, traitées et disséminées d’ici juillet 2017 (Projet SIGE)
  • Les provinces de Kinshasa, du Bandundu et du Kasaï oriental restent sans données pour 2015-2016
  • Les données 2016-2017 ne sont disponibles pour aucune province
  • Très bientôt débutera la campagne statistique pour la production de l’annuaire National 2017-2018 et les annuaires provinciaux pour toutes les 26 nouvelles provinces administratives.

Défis majeurs

  • Les types de connexions Internet et Intranet à utiliser (efficacité et sécurité)
  • Utilisation à coût réduit des produits Informatiques tels que les logiciels utilisés pour l’acquisition, l’entretien et les renouvellements de licence
  • La géo-localisation des écoles en vue de la carte scolaire numérique ( ou Cartes des Infrastructures Educatives: ESU, MAS et EPSP),
  • Le fusionnement et/ou l’uniformisation des bases des données (SECOPE, SERNIE, SIGE, etc.) et renforcement des capacités techniques et managériales pour un leadership efficace et pour une amélioration efficace de la production des données statistiques en République Démocratique du Congo
  • Un Budget pour un SIGE unique (qui pourra assurer progressivement l’autonomie et la pérennité du projet).

DIRECTION DE L’INFORMATION POUR LA GESTION DE L’EDUCATION (DIGE)

  • Localisation

La DIGE est logée dans les installations situées sur l’avenue de la Science, au n°7 dans la commune de la Gombe à Kinshasa, tout près de l’Imprimerie de l’Inspection Général de l’EPSP et de l’Ecole ITI-Gombe

  • Mission

La Direction de l’Information pour la Gestion de l’Education (DIGE) est l’une des vingt-six (26) Directions ou Services du Secrétariat Général (S.G) du Ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel (EPSP).

Signalons toutefois que les attributions de la Direction de la Planification et des Statistiques Scolaires (DPSS ou DEP) appelée actuellement Direction de l’Information pour la Gestion de l’Education, en sigle: « DIGE » est définie  par l’arrêté ministériel n° EDN/DG/3156/75 du 30 octobre 1975, révisé en 1990 par le numéro MIN EPSP/CABMN/ 001/01488/90 du 31/12/1990, en 1992 par le numéro 02326/42 DU 14/08/1992,et très récemment en 2017 dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie de la Réforme et Modernisation de l’Administration publique (CPMAP), en application du décret N°15/043 du 28 décembre 2015 faisant suite à l’Arrêté n° CAB .MIN/FP/J-CK/SGA/ CMRAP/JSB/GMK/013/2015 du 30 juillet 2015 portant fixation du cadre organique des structures standards à compétences horizontales communes à toutes les administrations centrales des ministères, institutions et services publics

 A cet effet, On reconnait à la DIGE les missions suivantes:

 Constituer ou Collecter, traiter et publier les statistiques officielles de l’enseignement pré-primaire, primaire et secondaire;

  1. Gérer le système d’information du Ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel; 
  2. Elaborer et produire le rapport d’indicateurs statistiques scolaires;
  3. Assurer l’élaboration de la carte scolaire  et réaliser des analyses sur la répartition spatiale de l’offre scolaire afin  d’établir des prévisions de ressources humaines, financières,  budgétaires et scolaires;
  4. Coordonner et assurer le suivi de la mise en œuvre des objectifs de développement durable (ODD) ;
  5. Implanter, Coordonner les Cellules Provinciales pour les statistiques de l’Education (CTPSE) et assurer le suivi de la mise en œuvre du programme de la décentralisation du SIGE.

Ainsi, Chaque année, la DIGE a le mandat de produire un annuaire statistique national et des annuaires provinciaux pour les trois sous secteurs de l’Education  (S/Secteurs: Pré-primaire, Primaire, Secondaire) agrégés par  territoire ou Commune et par sexe.

Cette Direction Coordonne également les activités de la Cellule Technique Statistique de l’Education (CTSE au niveau national et CTPSE au niveau des provinces). Cette Cellule  regroupe plus des 25 Experts Informaticiens, 45 Analystes et/ou Statisticiens de  quatre (4) Ministères en charge de l’Education en République Démocratique du Congo, à savoir: le Ministère de l’Enseignement Supérieur (ESU), le Ministère des Affaires Sociales/Enseignement Non-formel (MAS/DENF), le Ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel (EPSP y compris l’EPT) et le Ministère de l’Enseignent professionnel, Art et artisanat (EPAA), sans oublier le Ministère du Plan au travers son Institut National des Statistique (INS).

Cette Cellule a été mise en place pour coordonner la gestion et le  pilotage Educatif Congolais au travers le Projet/Programme « SIGE et Carte Scolaire Numérique » connu sous le nom du  » SIGE-RDC » ou SIGE Unique.

1.4 Historique de la DIGE  

  1. Introduction

La Direction de l’Information pour la Gestion de l’Education (DIGE) reconnue successivement sous les appellations : Cellule des Statistiques (EDN) lors de sa création en 1961 ensuite comme Direction de la Planification et des Statistiques Scolaires (DPSS) en 1975. Cette Direction a portée beaucoup d’appellations dans évolution et plusieurs chefs de Service s’y sont succédés. C’est donc par l’arrêté ministériel n° EDN/DG/3156/75  du 30 octobre 1975 qu’elle sera baptisée « Direction de la Planification et des Statistiques Scolaires » qui sera abrogé par la réforme de 2001 pour prendre le nom de la Direction d’Etudes & de la Planification (DEP). Aujourd’hui, suite à la mise en œuvre de la stratégie de la Réforme et Modernisation de l’Administration publique, elle cédera quelques de ses anciennes attributions à la DEP Standards, mais rester dans sa vocation de productrice des données Statistiques. D’où l’actuelle appellation de « Direction de l’Information pour la Gestion de l’Education« , en sigle « DIGE »

  1. Evolution de la Cellule des Statistiques aujourd’hui DIGE

A sa création en 1961, elle est conçue comme Cellule des statistiques (E.D.N), fonctionnant  au sein de l’inspection générale de l’éducation nationale, règlementé  par Monsieur Hubert LUKUNDA, dont le mérite lui a valu à nos jours, le titre honorifique de secrétaire général.  

  • De 1961 à 1964 : cellule d’études et planification La cellule des statistiques était transformée en cellule d’études et planification ;
  • De 1964 à 1968 : Bureau des Statistiques. Durant cette période, la cellule d’études et planification deviendra Bureau des statistiques de l’Education Nationale au sein de la Direction des Services Pédagogiques. Le Directeur chef de service en fut Monsieur  ANDRE KAMBUA.
  • De 1968 à 1973 : Direction générale de planification  Sous le contrôle de Monsieur JONAS MUKALAYI WA NKULU. Les Bureaux des statistiques s’érigent en direction générale de la planification où les cadres affectés sont régentés par la direction   générale  de l’éducation nationale étant sous la juridiction de monsieur JONAS MUKALAYI WA NKULU lui-même.
  • De 1973 à 1982 : Direction générale de la planification et des statistiques. Au cours  de cette période, la direction générale  de la planification est assimilée à la direction générale de planification et des statistiques, chargée  de prélever les statistiques du pré-scolaire, du primaire, du secondaire (toutes les options), du supérieur et universitaire, ainsi que des écoles médicales (tout niveau). Cependant, Notons  que la rétrocession des écoles médicales au ministère de la santé intervint en 1976. 

Aussi la collecte des statistiques de l’enseignement supérieur et universitaire ne relèvera plus de cette direction.

  • De 1982 à 1983 : La direction est divisée en deux directions :

La direction de planification de l’enseignement maternel et de l’enseignement primaire dirigée par monsieur JOSEPH MOSANGU.

La direction de la planification de l’enseignement secondaire dirigé par monsieur JOSEPH KUFI KILANGA.

 En 1983, suite à une mise en place générale de la fonction publique, Monsieur JOSEPH MUSANGU LUBILANJI devient Directeur de la Direction de la Planification, et sera mis en retraite  en cette même année.

  • De 1983 à 1988  : Monsieur CHARLES ILUNGA MFUKI KABAMBI
  • De 1988 à 1995  : Monsieur LAMBERT LWAMBA LWA NEMBA
  • De 1995 à 2002  : Monsieur SAMY NKOYO-A-NZOLA (intérimaire)
  • De 2002 à ce jour      : Monsieur FRANÇOIS KUBINDILAKI KAPAY

La Direction de la Planification et des Statistiques Scolaires était devenue Direction d’Etudes et Planification (DEP) en 2001 par le Circulaire n° CAB. MIN/FP/MK/kit/1109/2001/du 7/09/2001 du Ministère de la Fonction Publique. et aujourd’hui DIGE par l’Arrêté Ministériel n°

  1. Répartition de la Direction

La Direction de la DIGE comprend six (6) Divisions et 18 Bureaux avec plus 110 Agents et Cadres. Ses divisions sont  :

  • Division des STATISTIQUES SCOLAIRES avec 4 bureaux ;
  • Division de la CARTE SCOLAIRE avec 4 bureaux ;
  • Division de BASE DES DONNEES  avec 2 bureaux ;
  • Division de GESTION DE RESEAU INFORMATIQUE avec 3 bureaux ;
  • Division de  la DECENTRALISATION DU SIGE avec 3 bureaux ;
  • Division  d’ENQUETES D’EVALUATIONS avec 2 bureaux ;

Sans oublier le Bureau du Secrétariat de la direction composé d’un secrétaire, d’une assistante du Directeur et deux attachés.

La Coordination de la CTSE comprend quatorze (14) membres:

  • Un Coordonnateur (EPSP) 
  • Six informaticiens  (2EPSP, 2ESU, 2MAS)  
  • Quatre Analystes/Statisticiens (2EPSP, 1ESU, 1MAS)
  • Point focal des PTFs

1.5. ORGANIGRAMME DE LA DIGE/EPSP ET DU COMITE TECHNIQUE DU SIGE/CTSE

Télécharger l’organigramme ici…

1.6. Apport de la Direction au Ministère (IMPORTANCE DES STATISTIQUES)

La  DIGE Coordonne le Système d’information pour la gestion de l’Education et gère tous les projets et programmes ayant trait à la production des données statistiques de l’éducation.  Ainsi son importance se trouve dans la production des statistiques. Elle produit chaque année  les annuaires statistiques contenant les données (indicateurs mesurables et utilisables) utiles pour la gestion et le pilotage du système éducatif

En effet, la statistique est l’étude de la collecte de données, leur analyse, leur traitement, l’interprétation des résultats et leur présentation afin de rendre les données compréhensibles par tous. C’est à la fois une science, une méthode et un ensemble de techniques.

Comme nous le savons bien, le Ministère de l’EPSP avec ses 81.494 écoles, 753.447 enseignants et 19.216.407 élèves, accorde une grande importance à la production des données statistiques.

Les statistiques sont utiles pour une gestion efficace du sous-secteur au niveau des écoles, sous-divisions, divisions provinciales et niveau local.

  • Les statistiques sont utiles pour une la planification du sous-secteur à ses différentes phases : le diagnostic, l’identification des problèmes, la fixation des objectifs à atteindre à court terme, à moyen terme et à long terme, le suivi de la mise en œuvre et l’évaluation.
  • Les statistiques sont utiles pour  le suivi-évaluation des projets et programmes
  • Les statistiques sont utiles pour réaliser des études, comme: RESEN, Enquête EADE,….
  • Les statistiques aident à la prise des décisions rationnelles pour le développement du sous-secteur.
  • Les statistiques sont des outils nécessaires pour le suivi-évaluation des engagements internationaux auxquels le pays a souscrit :

-Objectif de l’EPT en 1990

-OMD en 2000

-ODD en 2015

  • Les statistiques sont aussi utiles pour  Mener des études sur le système éducatif.

Bref, les statistiques sont importantes pour les décideurs, les gestionnaires, les planificateurs et les chercheurs.

ANNUAIRES STATISTIQUES

PLAN D'ACTIONS OPÉRATIONNELS (PAO)

REPORTING

Le Portail du Reporting est l’un des 5 Interfaces de l’application SIGE RDC qui présente aux utilisateurs, les données statistiques de l’éducation. Ce travail a été élaboré par l’équipe de la CTSE avec l’appui technique et financier de l’UNESCO.  Il est constitué de trois types d’informations sous formes d’images, à savoir:  Les Plans d’actions Opérationnels des Sous Divisions, Les Reports et Les Cubes (réservées aux informaticiens);

Les reports présentent des informations des paramètres suivants :  Etablissements, Enfants/Elèves, Educateurs/ Enseignants, Personnel Administratif, Infrastructures, Etc. Aussi ce portail permet aux informaticiens de faire le contrôle de cohérence des données lors du traitement, d’ordonner la génération automatique des annuaires, de les soumettre aux analyses avant de les diffuser en ligne. 

A l’entrée du portail, plusieurs options sont offertes (Présentation du SIGE, TB, Annuaires, Statistiques des poches, etc…) Pour les données statistiques, plusieurs reports relatifs aux différents paramètres sont présentés tels que : Elèves, Evolution effectif, nouveaux inscrits, etc…

Quand on clique sur l’image d’un report donné : on aura le choix sur l’année, par défaut l’année en cours est 2017-2018, la province, le niveau (pré-primaire, primaire, etc.) et on clique sur « afficher rapport ». Quand les tableaux des données s’affichent, tu peux importer sur PDF ou Excel.

Consignes d’utilisation du Portail REPORTING
Login/Utilisateur  : ptf@sigerdc.net
Mot de passe        : ptf

Pour des plus amples informations, Contactez-nous :

 sigerdc@gmail.com ou rodriguekapay@gmail.com

Connectez-vous au portail de Reporting en cliquant sur ce bouton « REPORTING SIGE-RDC »…