PEQPESU

PEQPESU

PROJET D'EDUCATION POUR LA QUALITÉ ET LA PERTINENCE DES ENSEIGNEMENTS AUX NIVEAUX SECONDAIRE ET UNIVERSITAIRE

Contexte

LE PEQPESU est un projet qui concrétise la stratégie Sectorielle de l’Education et de la formation (2016-2025) récemment endossée par le Gouvernement et les Partenaires Techniques et Financiers (PTF).

Il concrétise également la vision du Gouvernement  exprimée dans la Loi –cadres N° 14/004 du 11 février 2014 de l’Enseignement National qui introduit l’Education de Base (EB) comme innovation en ces termes : «  Le concept d’éducation de base s’articule en l’enseignement dit de ‘base’ ; cette vision étendue garantit à un grand nombre de jeunes garçons et de jeunes filles l’acquisition d’une formation généralement ininterrompue solide et une initiation à des savoir – faire utiles pour la vie ,soit pour poursuivre leurs études soit pour acquérir de base. » 

Présentation

Le PEQPESU est un projet de six (6)  ans (2016-2021) financé par la Banque mondiale à hauteur de 200 millions USA, dont & 130 sont un crédit et 70, un don. IL implique 3 ministères : le Ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Initiation à la nouvelle Citoyenneté (MEPS -INC), le Ministère de l’Enseignement Technique et Professionnel (METP). 12 provinces sont ciblées par le projet. IL s’agit de Kwango, Kwilu, Tshopo, Ituri, Haut-Uélé, Haut Katanga, Lualaba, Kasaï Central, Kasaï, Equateur, Sud  Ubangi et Kinshasa.   

Objectifs

Le PEQPESU a deux objectifs : (i) Améliorer l’enseignement et l’apprentissage des mathématique et des sciences dans l’enseignement secondaire ; (ii) renforcer la pertinence de l’Enseignement Technique et Professionnel dans les secteurs prioritaires des niveaux d’enseignement secondaire et universitaire.

Cadre de mise en œuvre

Les Secrétariat Généraux de chaque ministère à travers leurs Direction  Techniques, ont la charge de la mise en ouvres des activités du Projet. Pour ce faire, ils sont assistés par des Unités Techniques d’Appui (UTA) pour le MEPS-INC et d’une Equipe de Gestion de projet (EGP) pour le MESU.

Composantes

Le PEQPESU se décline en trois composantes et cinq sous-composantes.

Composite 1 : Amélioration l’enseignement et l’apprentissage des mathématiques et des sciences dans l’enseignement secondaire  générale

Sous–composante 1.1 :   Elaboration d’un cadre stratégique d’enseignement du secondaire et renforcement  des programmes scolaires en mathématique et en sciences, associé à une amélioration des conditions d’enseignement et d’apprentissage.         

Sous–composante 1.2 : Modernisation des programmes des ISP en mathématique et en sciences pour la formation  initiale et continue  des enseignants du secondaire.

Composante 2 : Amélioration de la pertinence de l’ETFP des niveaux d’enseignement secondaire et universitaire dans les secteurs prioritaires.

Sous–composante 2.1 : Elaboration d’une stratégie et d’un cadre de politique pour l’ETFP.

Sous–composante 2.2 : Renforcement de la qualité et de la pertinence de l’ETFP de l’enseignement supérieure dans les secteurs prioritaires.           

Composante 3 : coordination, suivi et évaluation du projet.

Principales activités du MEPSP

Au MEPSP, nous allons élaborer un cadre stratégique de l’enseignement secondaire ; moderniser les programmes secondaires de mathématique et de sciences en commençant par l’Enseignement Générale et ensuite, les options scientifiques ; former l’enseignement et produire des guides pédagogiques et manuels pour les enseignants ; établir de nouvelles normes pour les laboratoires et rénover les laboratoires de sciences de 36 établissements cibles par le projet.

Quelques conséquences liées à la reforme

  1. Une nouvelle appellation de l’Enseignement Général : ‘Cycle Terminal de l’Education de Base ’ qui regroupe la 7e et 8e année du continuum de l’Education de base en accord avec la nouvelle Loi – Cadre de l’Enseignement National.
  2. Une nouvelle définition des profils d’entrée et de sortie du Cycle terminal de l’Education de base.  
  3. Une nouvelle organisation des disciplines en domaines d’apprentissage en accord avec les standards internationaux
  4. Une adaptation du régime pédagogique, 40,5 % pour le domaine des sciences et 59,5 % pour les autres domaines.
  5. L’utilisation des langues nationales et du milieu avec le français dans les aspects liés à la professionnalisation.
  6. L’extension de la scolarité obligatoire à toute l’Education de base.
  7. Le report à la fin du cycle terminal de l’Education de base de l’examen national et du certificat de fin d’études de l’éducation de base.
  8. La transformation des écoles générales en établissement d’enseignement technique et professionnel, objectifs 60% d’écoles techniques.

Principales activités du METP

Au sein du METP, les activités s’articuleront dans les 12 provinces choisies sur la mise  en place d’un cadre de politique stratégique cohérent pour l’ETP, la mise à la disposition auprès des partenaires public et privés de la convention de partenariat entre le monde éducatif et celui du travail, l’introduction d’un nouveau modèle de gestion et de fonctionnement dans 18 établissements de l’ETP, un développement d’un cadre national de certification et de qualification ,la modernisation des formations de renforcement des compétences sur les nouvelle approches pédagogiques ainsi que la subvention des 18 plans de développement des établissements de l’ETP retenus.  

Principales activités du MESU

Au sein du MESU, il s’agit d’élaborer le cadre normatif du système LMD (licence, Master, Doctorat,) ; consolider et finaliser des contras performance des 11 établissements d’enseignement supérieure et universitaire ; suivre la mise en place de l’ANAQ (Agence Nationale d’Assurance Qualité).