DIFRAN

Direction de la Francophonie (DIFRAN)

RÔLE ET MISSION

La Direction de la FRANCOPHONIE est un Service Technique du Ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Initiation à la Nouvelle Citoyenneté.
Elle joue le rôle d’interface entre la République Démocratique du Congo et l’Organisation Internationale de la Francophonie au sein du Ministère.

ATTRIBUTIONS PROPRE A LA DIRECTION

La Direction de la Francophonie participe à la promotion de la politique nationale du Ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Initiation à la Nouvelle Citoyenneté par l’amélioration de la qualité de l’enseignement et de la pratique du français ainsi que par le développement de l’esprit créatif et l’intensification des échanges en vue d’un enrichissement mutuel dans le cadre des diversités culturelles et linguistiques prônées par l’Organisation Internationale de la Francophonie.
Elle est en outre chargée de la conception, de l’exécution et du suivi des programmes  ou des projets en partenariat avec l’Organisation Internationale de la Francophonie, pour le compte du Ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Initiation à la Nouvelle Citoyenneté.

III. EFFECTIF  

La Direction de la Francophonie compte 38 Agents.

DOCUMENTS OFFICIELS
La Direction de la Francophonie fonctionne par l’Arrêté Ministériel 
N° MINEPSP/CABMIN/0382/2009 du 22 Septembre 2009.

Nous tenons à signaler que cette formation des formateurs des responsables de bibliothèques scolaires doit se poursuivre en 2016 dans les 15 autres provinces éducationnelles non couvertes en 2014 – 2015. Car cette activité est d’une importance capitale étant donné qu’elle vise l’amélioration de la qualité de notre système éducatif par l’incitation des élèves à la lecture.

Aussi, dans le prolongement de cette même activité, pensons-nous programmer pour cette année,  une formation de renforcement des capacités des formateurs des responsables de bibliothèques scolaires à effectuer dans les 30 provinces éducationnelles du pays. En plus, bien entendu, de la formation des formateurs des responsables de bibliothèques scolaires dont nous avons parlé ci-haut, dans les 15 provinces restant.

Il y a lieu de préciser que de toutes les activités programmées en 2015, la Direction de la Francophonie a réalisé une seule activité en raison d’aléas indépendants de sa volonté.

ACTIVITÉS OU RÉALISATIONS

Ces activités s’inscrivent dans l’esprit du PIE  2014 – 2016. 

Elles sont :

  • Formation des formateurs des responsables des bibliothèques scolaires.
  • Renforcement des capacités des formateurs des responsables de bibliothèques scolaires.
  • Vérification de l’utilisation de la quotité des frais de scolarité destinée à la constitution des bibliothèques scolaires.
  • Collecte des données et des informations pour la constitution d’une base de données sur l’état de la langue française dans le sous-secteur de l’Enseignement primaire, secondaire et Initiation à la Nouvelle Citoyenneté.

Ces activités sont programmées par la Direction de la Francophonie dans le cadre de sa participation à la réalisation du Plan Intérimaire de l’Education –PIE.  Elles  s’inscrivent dans deux axes du PIE :

  • L’axe 2 : Amélioration de la Qualité de l’Enseignement.      
  • L’axe 3 : Amélioration de la Gouvernance.

La Formation des formateurs des responsables de bibliothèques scolaires a connu un début de concrétisation en 2015 grâce à la réalisation de sa 2ème phase qui concerne les provinces de : Ville Province de Kinshasa, Kasaï, Kasaï-Oriental, Kasaï-Central, Lomami, Haut-Lomami, Tanganyika, Sankuru, Sud-Kivu, Tshuapa, Mongala,  Nord-Ubangi et Bas-Uélé, et ce, conformément à l’Ordre de Mission collectif N° MINEPS-INC/CABMIN/499/2015 du 15 septembre 2015 de Son Excellence Monsieur le Ministre de l’EPS-INC. Sa 1ère phase, qui couvre les provinces de : Kongo-Central 1, Kongo-Central 2, Haut-Katanga, Lualaba, Ituri, Nord-Kivu 1, Nord-Kivu 2, Kwilu, Kwango, Maïndombe, Maniema, Tshopo, Haut-Uélé, Equateur et Sud-Ubangi,  elle, est programmée pour cette année 2016 de façon à couvrir toutes les 30 Provinces éducationnelles du pays.
La Direction de la Francophonie reste ouverte à toute initiative publique, privée, de personne physique ou morale visant une collaboration fructueuse ou apportant un appoint pour la réussite de la politique nationale du Ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel.