7ème ANNEE DE L’EDUCATION EN RDC: L’ENSEIGNEMENT RENFORCE PAR DES NOUVEAUX PROGRAMMES D’APPRENTISSAGE DES SCIENCES

La généralisation des programmes éducatifs du domaine d’apprentissage des sciences de la 7ème

Année de l’Education de base RD. Congo commence dès la rentrée scolaire 2018. Il s’agit des retombées des travaux de l’atelier de validation dudit programme dont les rideaux sont tombés  mercredi 30 mai 2018.

Gaston MUSEMENA, Ministre de l’Enseignement Primaire Secondaire et Professionnel (EPSP) qui a clôturé ces travaux de deux jours a apprécié que ces travaux se soient déroulés normalement. Car, les résultats obtenus traduisent le degré d’expertise et l’esprit de responsabilité des participants.

Il a noté les programmes éducatifs du domaine d’Apprentissage des Sciences pour la 7ème année de l’Education de base, et des sept propositions formulées par l’équipe technique de la DIPROMAD,  notamment la généralisation des programmes éducatifs du domaine d’apprentissage des sciences de la 7ème année de l’Education de base commence dès la rentrée scolaire 2018 ; l’appellation « Cycle Terminal de l’Education de Base  » pour désigner les deux premières années du secondaire devenues, respectivement, la 7ème année et la 8ème année de l’Education de base. Il y a également la réorganisation des disciplines scientifiques qui sont, désormais, regroupées en un seul domaine (le domaine  d’apprentissage des sciences), lui-même subdivisé en sous-domaine regroupant, à leur tour, des disciplines apparentées. Au-delà de cela, c’est le réaménagement du Régime pédagogique du Domaine d’Apprentissage des Sciences ; l’utilisation des langues nationales (kiswahili, lingala, kikongo, Tshiluba) ou du milieu au Cycle Terminal de Terminal de l’Education de Base ; l’obligation scolaire et la gratuité de l’Education de Base ainsi que l’évaluation et sanction de base.

Il faut signaler qu’une centaine de participants ont pris part à ces assises, parmi lesquels les membres du cabinet du Ministère de l’EPSP, l’inspection générale, les partenaires techniques et financiers, les provinces éducationnelles de Kinshasa, l’association des parents d’élève ainsi que celles des écoles privées agréées.

Aussi, toujours est-il que la réalisation des programmes éducatifs du domaine d’apprentissage des sciences de la 7ème année a été possible grâce à l’appui du Projet d’Education pour la Qualité et la Pertinence des  Enseignements au niveau Secondaire et Universitaire (PQPESU) financé par la BM à hauteur d’un 200

Millions USD, mis en vigueur en 2016 et qui prendra fin en le 31 décembre 2021. Deux objectifs sont poursuivis à cet effet, parmi lesquels l’amélioration de l’enseignement et l’apprentissage des mathématiques et des sciences de l’enseignement secondaire. Il y a également le renforcement de la pertinence de l’enseignement technique ainsi que la formation professionnelle au niveau secondaire et universitaire dans les secteurs prioritaires qui sont les mines, la construction.

Papy BWABUYI